Cinéma : "La Promesse", lumière sur le génocide arménien

FRANCE 3

Charlotte Le Bon et Oscar Isaac partagent l'affiche de ce film qui revient sur le premier génocide du XXe siècle.

Michael est Arménien. Son voeu le plus cher ? Devenir médecin. Pour réaliser son rêve, le jeune homme part étudier à Istanbul à la veille de la Première Guerre mondiale. À cette époque, Turcs et Arméniens vivent en harmonie. Mais tout va vite basculer. Alors que Michael vit une belle histoire d'amour, les Arméniens de Turquie deviennent indésirables. D'abord chassés de leurs maisons, ils seront ensuite persécutés avant d'être massacrés.

1,5 million de morts

"C'est l'histoire des gens ordinaires" pris dans le tourbillon de l'Histoire, confie l'acteur Oscar Isaac. Villages pillés, islamisation forcée... L'objectif du gouvernement turc est de régler une bonne fois pour toutes la question arménienne. De 1915 à 1923, 1,5 million d'Arméniens seront exterminés. "La Promesse" montre autant le génocide que sa négation totale par la Turquie. "Avec ce film, c'est la première fois que les gens viennent me voir ou m'écrivent pour me remercier d'avoir fait un film", explique l'actrice Charlotte Le Bon.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne