Arménie : la révolution de velours

FRANCE 2

En Arménie, l'ancien président de la République Serge Sarkissian a été poussé à la démission suite à un mouvement populaire sans précédent. Porté par la rue, son principal opposant Nikol Pachinian, que l'envoyé spécial de France 2 Dominique Derda a suivi à Erevan, réclame le pouvoir.   

Que se passe-t-il en Arménie ? Ce pays du Caucase peuplé de près de trois millions d'habitants est en pleine crise politique. "Une révolution pacifique qui pourrait déboucher sur un véritable changement de régime, répond l'envoyé spécial de France 2 à Erevan, Dominique Derda. Comme si ceux qui sont au pouvoir ici depuis vingt ans étaient tétanisés, submergés par cette vague de mécontentement qu'ils n'aient absolument pas vu venir et que rien ne semble pouvoir arrêter."

Nikol Pachinian, l'opposant qui réclame le pouvoir

Dans chaque ville traversée, Nikol Pachinian est accueilli en héros. Il y a quelques semaines encore, il n'était pourtant qu'un simple député d'opposition. Tout a commencé quand le président arménien Serge Sarkissian, arrivé au terme de deux mandats, a voulu changer la Constitution et se faire nommer Premier ministre pour rester à la tête du pays. Le 23 avril, sous la pression de la rue, il a été contraint de démissionner. Mardi 2 mai, le parlement doit élire un nouveau Premier ministre. Nikol Pachinian s'y voit déjà, et si les députés refusent de voter pour lui, il promet d'appeler ses partisans, chaque jour plus nombreux, à paralyser les institutions et l'ensemble du pays.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne