Des militants d\'Amnesty International, devant le parlement espagnol, à Madrid, en novembre 2014.
Des militants d'Amnesty International, devant le parlement espagnol, à Madrid, en novembre 2014. (ANDREA COMAS / X90037)

Amnesty International dénonce des attaques "sans précédents" contre les défenseurs des droits humains

Société civile, avocats, journalistes et d'autres défenseurs de droits humains sont victimes de persécutions et de menaces "sans précédent", selon un rapport de l'ONG Amnesty International.

Dans un nouveau rapport publié mardi 16 mai, l'organisation Amnesty International détaille les menaces "sans précédent" auxquelles sont confrontés les défenseurs des droits humains. "Partout dans le monde, des membres influents de la société civile, des avocats, des journalistes et d'autres défenseurs des droits humains sont victimes de persécutions, de manœuvres d'intimidation et de violences d'un niveau sans précédent", alerte l'ONG.

Persécutions, surveillances et homicides

Parmi les méthodes utilisées par les dirigeants mondiaux, le rapport évoque des persécutions judiciaires, des surveillances ou encore des homicides. "Des gouvernements de toutes tendances politiques tentent de cultiver ouvertement une hostilité à leur égard [les défenseurs des droits] en propageant des discours de diabolisation qui qualifient les militants de 'terroristes' ou d''agents de l'étranger'. Or, il n'y a rien de plus faux", a déclaré Salil Shetty, secrétaire général d'Amnesty International.

Faire pression sur les gouvernements

La nouvelle campagne d'Amnesty International vise à faire pression sur les gouvernements et décideurs pour assurer une meilleure protection des défenseurs des droits, mais aussi le respect de leurs engagements auprès de l'ONU. En 1998, l'assemblée générale des Nations unies a adopté la déclaration sur les défenseurs des droits de l'homme. Selon l'ONG Front line defenders, citée dans le rapport, 281 personnes ont été tuées en 2016 pour avoir défendu les droits humains, contre 156 en 2015.