La poupée Lammily veut rivaliser avec Barbie grâce à son acné et sa cellulite

Un prototype en images de synthèse de la poupée Lammily, présenté en mai 2014. Depuis, la poupée a été fabriquée et est prête à être livrée.
Un prototype en images de synthèse de la poupée Lammily, présenté en mai 2014. Depuis, la poupée a été fabriquée et est prête à être livrée. (NICKOLAY LAMM / SIPA)

Cette "Barbie normale" a les mensurations moyennes d'une Américaine de 19 ans. Son créateur souhaite proposer aux petites filles une poupée à laquelle elles peuvent s'identifier.

Retour à la normale pour Barbie ? Un artiste américain a créé une "Barbie normale" pour éviter que des jeunes filles tentent par tous les moyens, à l'image de cette femme, de ressembler à la célèbre poupée. Lammily affiche ainsi les mensurations moyennes d'une Américaine de 19 ans, et elle est mise en vente avec des stickers qui permettront de la personnaliser en lui ajoutant des boutons d'acné ou de la cellulite.

Une poupée déjà commandée à 19 000 exemplaires

Cette poupée est née du projet "Barbie vs. Normal", en 2013, dans lequel Nickolay Lamm, qui se présente comme un artiste et un chercheur, mettait côte à côte une poupée Barbie, au physique complètement irréaliste, et une figurine représentant une jeune fille normale. Les images ont fait le tour des médias américains et Nickolay Lamm explique à Time Magazine (article en anglais) qu'il a alors reçu de nombreux messages lui demandant où acheter cette poupée réaliste. Il a donc lancé un appel au financement participatif sur le site Kickstarter, et reçu près de 19 000 pré-commandes. Lammily est désormais prête à être livrée dès le 28 novembre.

Sur le site officiel, le créateur de Lammily affiche son objectif : "Promouvoir des standards de beauté réalistes""Je voulais montrer que la réalité est cool", confie Nickolay Lamm à Time Magazine. Avec un peu d'humour noir, Slate, qui doute que cette poupée aide les jeunes filles à mieux s'accepter telles qu'elles sont, imagine que les adolescentes sadiques s'amuseront surtout à coller sur la poupée les stickers que vend également Nickolay Lamm : à savoir de la cellulite, des cicatrices, des vergetures ou encore des boutons d'acné.

Vous êtes à nouveau en ligne