VIDEO. Des manifestants s'en prennent à la police après la mort d'un jeune Noir près de Ferguson

REUTERS et APTN

Le garçon de 18 ans a été tué par un policier blanc qui n'était pas en service, à Saint-Louis, dans le Missouri, à une vingtaine de kilomètres de Ferguson, qui a connu des faits similaires il y a deux mois.

Deux mois après les émeutes à Ferguson, ce drame relance les manifestations dans l'Etat du Missouri. Un jeune garçon noir a été tué par un policier blanc qui n'était pas en service, mercredi 8 octobre, à Saint-Louis, ville voisine de Ferguson, où un jeune homme noir âgé de 18 ans était tombé, le 9 août, sous les balles d'un policier blanc.

Pour l'adjoint du chef de la police locale, le jeune homme, 18 ans, a pris la fuite après avoir ouvert le feu à trois reprises en direction du policier, un agent qui travaillait à ce moment-là pour le privé. L'agent, qui portait son uniforme de la police, a, quant à lui, tiré 17 coups de feu. Selon la police locale, une arme qui devait appartenir au garçon tué a été retrouvée sur les lieux de la fusillade.

La police aurait pris un sandwich pour un pistolet

Teyonna Myers, une jeune femme qui s'est présentée comme une cousine du jeune homme mort, a affirmé à la presse locale (en anglais) qu'il n'était pas armé, et que la police avait pris le sandwich qu'il avait à la main pour un pistolet.

Deux cents personnes de la communauté noire se sont rassemblées sur les lieux de la fusillade, dans le quartier de Shaw, à juste 18 km au sud de Ferguson.

Vous êtes à nouveau en ligne