VIDEO. 13h15. Alaska : "L'homme est un animal juste un peu plus évolué que le lapin"

Heimo Korth vit toute l'année au fond des bois à des centaines de kilomètres de ses semblables. Aujourd'hui, son métier de trappeur est menacé par les défenseurs de la nature autant que par les intérêts des compagnies pétrolières. Extrait de "13h15 le samedi".   

Même au fond de sa réserve naturelle, le dernier trappeur d'Alaska ne peut échapper plus longtemps au monde industriel. Il y parcourt avec sa femme des territoires sauvages, gorgés de ces hydrocarbures si convoités par les pétroliers qui forent, depuis des années, le plus gros gisement des Etats-Unis à Prudhoe Bay.

"Les groupes écolos ne me soutiendront jamais et ils se dresseront même contre moi sous prétexte que je chasse les loups, donc je ne peux pas compter sur eux", explique Heimo, habillé justement d'un seyant camouflage spécial "chasse à l'oie"...

Etre capable de survivre

"Je ne marche pas non plus avec les compagnies pétrolières, car je ne fais confiance ni aux uns ni aux autres", explique-t-il, avant de reconnaître, non sans nostalgie, qu'il a "un mode de vie en train de disparaître".

En se retournant sur une vie longtemps solitaire avant la rencontre avec sa compagne, le trappeur se dit content d'avoir élevé ses filles de cette façon, car maintenant "elles sont capables de survivre si les choses tournent mal un jour".

"Combien de personnes en sont capables aujourd'hui dans les villes ?", demande-t-il en armant son fusil pour tirer sur un passage d'oies. Avant de conclure par cette phrase définitive : "L'homme est un animal juste un peu plus évolué que le lapin..."

Vous êtes à nouveau en ligne