Valérie Trierweiler envoie un colis à Florence Cassez dans sa prison mexicaine

Florence Cassez, alors emprisonnée à Mexico (Mexique), le 9 décembre 2005.
Florence Cassez, alors emprisonnée à Mexico (Mexique), le 9 décembre 2005. (REUTERS)

Une façon de soutenir discrètement la Française emprisonnée depuis bientôt sept ans et qui clame son innocence. 

FRANCE – Un soutien discret, mais de taille. Valérie Trierweiler a envoyé un colis à Florence Cassez, condamnée à soixante ans de prison au Mexique pour des enlèvements qu'elle a toujours niés. Depuis son élection à l'Elysée, François Hollande a déjà reçu les parents de la Française de 37 ans, et lui a téléphoné en prison à plusieurs reprises. Cette fois, c'est la Première dame qui reprend le flambeau, selon les informations du Parisien publiées lundi 8 octobre.

Valérie Trierweiler a donc envoyé, via une valise diplomatique, "un colis rempli de livres, de produits de beauté et de chocolats à la prisonnière", rapporte le quotidien. La compagne de François Hollande compte renouveler son geste tous les mois. Pour le président du comité de soutien "Libérez Florence Cassez", Jean-Luc Romero, conseiller régional apparenté socialiste, "c’est un geste précieux que Florence a beaucoup apprécié". "L’appui de l’Elysée, c’est important. Cela montre que la France est toujours derrière elle, qu’on ne la laisse pas tomber. Elle est passée par des moments difficiles ces derniers temps."

Selon Le Parisien, Paris avance prudemment dans ce dossier après de multiples échecs et une vive tension avec le Mexique durant le quinquennat de Nicolas Sarkozy. Désormais, la France laisse la justice mexicaine travailler. Une juge doit rendre son rapport aux membres de la Cour suprême. Ceux-ci devront statuer sur le sort de Florence Cassez : relaxe, nouveau procès ou confirmation de sa condamnation.

Vous êtes à nouveau en ligne