Un village rural du Guatemala récupère de l'eau avec un filet à brouillard

Les habitants de Tojquia montent eux-mêmes le filet qui emprisonnera chaque goutte d\'eau, précieuse dans cette région aride du Guatemala.
Les habitants de Tojquia montent eux-mêmes le filet qui emprisonnera chaque goutte d'eau, précieuse dans cette région aride du Guatemala. (FTV)

Une communauté maya de Tojquia, au Guatemala, a mis en place un programme de captation de l'eau issue de la brume, en partenariat avec une ONG canadienne. Alors que durant six mois de l'année, les villageois souffraient d'une pénurie d'eau de consommation et d'irrigation pour les cultures, une technologie dite low-tech leur a permis l'autosuffisance à l'année.

Abordable et propre, cette technique est déjà utilisée au Chili, au Népal et au Yémen. Elle améliore considérablement la qualité de vie des habitants dans des régions où la sécheresse est un fléau.

AlJazeera English, le  3 mars 2012

Vous êtes à nouveau en ligne