Tafta : les États-Unis et l'Europe à couteaux tirés

FRANCE 3

Ce samedi 23 avril, entre 35 000 et 90 000 personnes ont manifesté dans les rues de Hanvore contre ce projet de traité. En direct de Berlin, Luc André, correspondant de France 24, fait le point sur la situation.

Barack Obama poursuit sa tournée européenne. Il sera ce dimanche 24 avril à Hanovre en Allemagne, aux côtés d'Angela Merkel pour défendre le projet d'accord de libre-échange transatlantique, le Tafta. Samedi, des dizaines de milliers de personnes ont manifesté à Hanovre contre ce projet de traité. "L'Allemagne est le pays européen avec l'Autriche, où il y a le plus de réticence envers ce traité de libre-échange", souligne Luc André avant de préciser les raisons : "Il y a une crainte de baisse des standards environnementaux ou sociaux. Le deuxième point de critique concerne les tribunaux d'arbitrage pour régler les litiges entre États et entreprises. Les Allemands craignent une perte de souveraineté".

Des pays réservés

Malgré ces réticences, Angela Merkel reste persuadée que ce traité est une bonne chose pour l'Allemagne et pour l'Europe. Les négociations ont déjà débuté depuis trois ans, mais "quelques États européens commencent à trainer des pieds. François Hollande a tracé quelques lignes rouges dernièrement. L'Autriche est réservée. La Grèce d'Alexis Tsipras est plutôt dans le camp du non, donc ça ne sera pas facile", rapporte le correspondant de France 24. Barack Obama pour sa part espère signer le traité avant la fin de sa présidence.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne