Argentine : une "explosion" a été enregistrée en mer le jour de la disparition du sous-marin "San Juan"

Le sous-marin \"San Juan\", photographié en 2014 à Buenos Aires (Argentine).
Le sous-marin "San Juan", photographié en 2014 à Buenos Aires (Argentine). (ARGENTINE NAVY / AFP)

Un rapport reçu jeudi par la marine argentine fait état "d'un évènement anormal, court, violent, pas d'origine nucléaire, correspondant à une explosion".

Une annonce inquiétante. La marine argentine a déclaré, jeudi 23 novembre, que les analyses de "l'anomalie hydro-acoustique" détectée dans la zone où se trouvait le sous-marin argentin San Juan le 15 novembre, date de sa disparition, avaient les caractéristiques d'une "explosion". Un rapport reçu jeudi par la marine argentine fait état "d'un évènement anormal, court, violent, pas d'origine nucléaire, correspondant à une explosion", a déclaré au cours d'un point-presse le porte-parole de la marine, Enrique Balbi.

>> RECIT. Argentine : course contre la montre pour retrouver le sous-marin disparu depuis huit jours

Le San Juan, un sous-marin de la marine argentine, a disparu avec les 44 membres de son équipage le 15 novembre et n'a plus donné de signes de vie depuis. Si le submersible se trouve en immersion, les personnes à son bord pourraient manquer d'oxygène, les réserves étant en théorie épuisées en sept jours.

Plus de 4 000 personnes mobilisées

Les recherches, auxquelles participent activement les Etats-Unis, le Royaume-Uni, la France, le Brésil et le Chili, mobilisent plus de 4 000 personnes dans une zone équivalente à la superficie de la France. La Russie a annoncé y avoir envoyé, jeudi, un navire militaire.

Mercredi, un avion de la marine américaine a repéré un objet près de la zone où le sous-marin a émis son dernier signal avant de disparaître. L'équipage de l'avion a précisé que l'objet ne pouvait pas être identifié et qu'il était impossible d'affirmer s'il a un rapport avec le submersible disparu.