Disparition d'un sous-marin argentin

Un sous-marin militaire argentin, le San Juan, n'a pas donné signe de vie depuis le mercredi 15 novembre. Avant sa disparition, son commandant, le capitaine de frégate Pedro Martin Fernandez, a signalé à sa base une avarie, une panne de batterie. Dans une communication postérieure, le 15 novembre au matin, il indiquait mettre le cap sur la base de Mar del Plata, où il comptait arriver le 19 ou le 20.

Depuis, 
navires et avions sillonnent une zone de 500 000 km2 pour détecter le sous-marin, conçu pour être indétectable. Dans cette région, la profondeur des eaux océaniques est de 200 à 350 mètres et les bateaux de pêche sont nombreux.

Fabriqué en Allemagne en 1983, le San Juan a été incorporé à la flotte argentine en 1985. De 65 mètres de long, il est équipé de torpilles et il est sorti en juin 2014 du chantier naval Tandanor à Buenos Aires, où il a subi des opérations de maintenance. Pour la marine argentine, il était "totalement opérationnel". Il était principalement utilisé pour des missions visant à faire respecter les zones de pêche de l'Argentine dans le Pacifique sud, où de nombreux navires étrangers s'aventurent régulièrement.
plus