Reconnu coupable, le trafiquant d'armes Viktor Bout fait appel

Le marchand d\'armes russe Viktor Bout, lors de son extradition de Bangkok (Thaïlande) à New York (Etats-Unis), le 16 novembre 2010.
Le marchand d'armes russe Viktor Bout, lors de son extradition de Bangkok (Thaïlande) à New York (Etats-Unis), le 16 novembre 2010. (DRUG ENFORCEMENT ADMINISTRATION / AP / SIPA)

La justice américaine estime que ce Russe de 44 ans, qui a inspiré le personnage principal du film Lord of War, a voulu vendre un arsenal de fusils et de missiles destiné à tuer des Américains.

Le verdict est tombé moins d'un mois après l'ouverture du procès. La justice américaine a jugé coupable mercredi 2 novembre à New York (Etats-Unis) le Russe Viktor Bout d'avoir voulu vendre des armes destinées à tuer des Américains. Son avocat a aussitôt annoncé son intention de faire appel. Accusé d'avoir été le plus gros marchand d'armes clandestin avant son arrestation, il avait plaidé non coupable.

Arrêté en Thaïlande en 2008 et extradé l'an dernier aux Etats-Unis, Viktor Bout a été reconnu coupable de tous les chefs d'accusation qui pesaient contre lui par un jury fédéral. Il est passible de la réclusion criminelle à perpétuité.

Qui est Viktor Bout ?

Ayant utilisé au moins sept pseudonymes dans sa carrière et parlant plus de six langues, Viktor Bout est un ancien pilote de l'armée rouge, considéré par certains comme un ancien membre du renseignement militaire soviétique. Il a inspiré le personnage principal interprété par l'acteur américain Nicolas Cage du film Lord of War, sorti en 2005.

De quoi est-il accusé ?

La justice américaine reproche à Viktor Bout d'avoir essayé de vendre un arsenal de fusils et de missiles à des agents secrets américains se faisant passer pour des guérilleros des Farc colombiennes. Ces armes auraient été destinées à tuer des Américains. Selon ses avocats, il n'a jamais eu l'intention de vendre ces armes et souhaitait en fait vendre deux avions cargo à ses interlocuteurs.

Au-delà des poursuites engagées par la justice américaine, Viktor Bout est soupçonné d'avoir utilisé une flotte d'avions cargo constituée après la fin de la Guerre froide pour transporter des armes en Afrique, en Amérique du Sud et au Moyen-Orient.

Vous êtes à nouveau en ligne