Québec. Une mère porteuse lâchée par les parents adoptifs

Au Québec, le juge tolère le recours aux mères porteuses.
Au Québec, le juge tolère le recours aux mères porteuses. (ALTRENDO / GETTY IMAGES)

Le couple qui avait fait appel à elle a finalement réussi à faire pas un, mais deux enfants.

AMERIQUES – Qui veut des jumeaux que Marie-Pier s'apprête à mettre au monde ? Dans un reportage diffusé vendredi 7 septembre par la chaîne TVA, cette mère porteuse québécoise de 26 ans raconte son désarroi : les parents adoptifs ont décidé de faire volte-face après huit semaines de grossesse.

Sur le site de la chaîne, Marie-Pier, déjà mère de trois enfants, explique avoir pris contact sur internet avec le couple. Ces derniers lui ont proposé 35 000 dollars (près de 28 000 euros) pour porter leur futur bambin. Une procédure tolérée par les juges de la Belle Province, comme l'indique La Presse.

"Quatre, on trouvait ça vraiment trop"

 

Mais voilà : quelques temps après avoir conclu le marché, le couple renonce. Madame est enceinte de jumeaux, comme Marie-Pier. "Quatre, on trouvait ça vraiment trop", a indiqué la future maman pour expliquer le revirement de situation. "Financièrement, on n'en était pas capables".

Même si elle le peut encore, la mère porteuse ne compte pas interrompre sa grossesse. "Oui, je veux être enceinte encore, oui, j'ai envie d'accoucher. Mais non, j'ai 3 enfants et ça me comble comme ça, je n'en veux pas d'autres", a-t-elle expliqué à TVA. La jeune femme espère donc trouver de nouveaux parents pour les deux enfants à naître.