Une Canadienne privée de Facebook pendant un an

Un juge canadien a interdit, le 26 mars 2013, à une écolière qui avait mencé deux camarades sur le réseau social, de s\'y connecter durant une année.
Un juge canadien a interdit, le 26 mars 2013, à une écolière qui avait mencé deux camarades sur le réseau social, de s'y connecter durant une année. (LIONEL BONAVENTURE / AFP)

Un juge du Manitoba a interdit à une écolière, qui avait menacé deux camarades sur le réseau social, de s'y connecter durant une année. 

Pas de "like" ni de "tag" sur les photos et commentaires des copains pendant un an. Un juge canadien a interdit à une écolière de 12 ans de la province du Manitoba d'aller sur Facebook durant une année. Cette dernière avait proféré des menaces à l'encontre de deux camarades sur le réseau social.

L'adolescente avait plaidé coupable de menaces contre deux camarades qui avaient été ses amies jusqu'à ce que son petit ami la "trompe" avec l'une d'entre elles."Vous ne savez pas à quel point j'ai envie de vous étrangler, les filles ! Attendez un peu. Votre heure viendra !" avait-elle écrit. Elle a été condamnée à un an de probation et 50 heures de travail communautaire, c'est-à-dire d'intérêt général, selon le journal local, le Brandon Sun (article payant en anglais), mardi 26 mars.

Ces mesures avaient été réclamées par l'accusation, alors que la défense avait soutenu que Facebook était "un élément essentiel" dans la vie des jeunes et qu'on ne devait pas l'en priver. "Personnellement, je pense qu'elle n'a pas besoin de Facebook", a dit sa mère au tribunal. En fait, l'auteure des menaces avait déjà été accusée d'agression dans le passé, mais avait reçu une peine avec sursis.

Vous êtes à nouveau en ligne