Ouragan Dorian : les Bahamas ravagées

FRANCE 3

13 000 maisons ont été détruites ou endommagées dans le sillon du phénomène climatique. Les vents ont atteint les 300km/h.

Ce n'est plus le paradis vanté sur les cartes postales. Depuis le passage de l'ouragan Dorian dans les Bahamas, les vidéos affluent sur les réseaux sociaux, comme celle-ci sur l'île Abacos : les anciens résidents avancent péniblement dans leur maison, où des pans de murs entiers peuvent être arrachés. Une partie du toit a même été complètement arrachée.

Une "tragédie historique"

L'enjeu est national. Même le ministre de l'Agriculture des Bahamas, Michael Pintard, a filmé le passage de l'ouragan, emportant les rivières à proximité. Cloîtré à l'intérieur de sa maison, l'eau tape contre sa maison. "Le canal a dû déborder, il doit être six ou sept mètres au-dessus du niveau de la mer", commente-t-il en anglais.

Depuis le lundi 2 septembre, l'ouragan Dorian s'acharne sur l'île de Grand Bahama, au large des Etats-Unis. Rétrogradé en catagéorie 3, il reste extrêmement dangereux avec des vents de plus de 200 km/h. Dans la nuit, les premiers sinistrés ont pu être secourus par les garde-côtes américains. Pour l'instant, un bilan provisoire fait état de 5 morts. Déjà, le Premier ministre des Bahamas, Hubert Minnis, parle d'une "tragédie historique".

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne