Ouragan Dorian : la solidarité s'organise

Des militaires français ont été envoyés aux Bahamas pour aider les sinistrés. Après le passage de l'ouragan Dorian, le bilan provisoire fait état de 43 morts.

Fuir l'horreur des dégâts, la désolation et la mort… c'est désormais le quotidien d'une bonne partie des habitants des Bahamas après le passage de l'ouragan Dorian. Les rescapés se pressent pour partir. "Nous, on n’a plus de maisons, je comprends bien que l'aide est en route, mais là il n'y a plus aucun distributeur de monnaie, je n'ai plus d'argent pour payer un billet, on a besoin d'aide", se désole une mère de famille. Dans le port, des centaines de Bahaméens patientent pour rejoindre la capitale. Des ferrys sont réquisitionnés alors que le Premier ministre tente de raisonner les gens.

L'aide tarde à arriver

Pour beaucoup, partir est une obligation. Mais c'est aussi un déchirement. "On voit des mères qui doivent partir ou pas sans leurs enfants (sic)", témoigne émue une femme. L'archipel n'est plus qu'un amas de débris au sein duquel certains habitants essayent de récupérer certains objets. Les kits d'aide d'urgence sont distribués. Selon l'ONU, 70 000 personnes manquent de tout. La France a envoyé plusieurs dizaines de soldats qui devraient arriver d'ici quatre jours.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne