Newt Gingrich répond aux attaques sur sa vie privée

Francetv info

Lors du débat entre les candidats à l'investiture républicaine aux Etats-Unis, Newt Gingrich a dû démentir avoir demandé à son ex-femme de former "un couple libre".

Newt Gingrich, qui espère un ralliement de l'électorat évangélique conservateur lors de la primaire en Caroline du Sud samedi 21 janvier, a été attaqué sur sa vie privée lors du débat entre les candidats à l'investiture républicaine organisé le 19 janvier. Il a ainsi dû démentir avoir demandé à son ex-femme de former "un couple libre". La deuxième des trois épouses de Newt Gingrich, Marianne, assure en effet que son ex-mari lui a demandé à la fin des années 1990 de tolérer une aventure qu'il avait avec son assistante parlementaire Callista Bisek, devenue depuis sa troisième femme.

"Je suis écœuré de vous voir ouvrir un débat présidentiel avec un tel sujet", a lancé Newt Gingrich à John King, le modérateur du débat organisé à Charleston (Caroline du Sud) et diffusé sur CNN. "Je suis fatigué de ces médias élitistes qui protègent Barack Obama", a-t-il poursuivi.

Vous êtes à nouveau en ligne