Naissance des premiers chiots-éprouvette aux États-Unis

FRANCE 3

Après des années d'échec, sept petits chiens issus de Beagles, de Labradors et de Cockers ont vu le jour par fécondation in vitro outre-Atlantique.

C'est une première mondiale. Les premiers chiots-éprouvette sont nés aux États-Unis en juillet dernier. Un succès qui devrait permettre aussi de soigner des maladies humaines. 37 ans après Louise, le premier bébé éprouvette, voici les premiers chiots-éprouvette. La portée est née en juillet dernier d'embryons fécondés en laboratoire et implantés sur une chienne. Sept chiots issus de Beagles, de Labradors et de Cockers. "Ils viennent de la même portée, mais de pères et de mères différents, et ont été élevés ensemble", a précisé au micro de France 3, le Docteur Alexander Travis.

Des pistes de recherche

Appliquer aux chiens une technique maîtrisée chez l'homme n'est pas si simple. Les premiers essais remontent au milieu des années 70. Les cycles de reproduction des chiens sont très différents des autres mammifères. Des obstacles que des chercheurs américains ont réussi à surmonter. La fécondation in vitro est un outil très utile pour aider à protéger des espèces menacées. Préserver des races, c'est aussi une avancée pour la santé humaine, car des chiens développent des pathologies proches des nôtres. Pouvoir les étudier permettra d'ouvrir des pistes de recherche.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne