Mitt Romney s'excuse d'avoir pu "blesser ou offenser" un élève homosexuel au lycée

Mitt Romney, le candidat républicain à la présidentielle américaine, le 8 mai 2012 à Lansing, dans le Michigan. 
Mitt Romney, le candidat républicain à la présidentielle américaine, le 8 mai 2012 à Lansing, dans le Michigan.  (BILL PUGLIANO / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP)

Le candidat républicain à la présidentielle américaine a été contraint de s'expliquer sur une mauvaise farce de jeunesse, jeudi, après des révélations du "Washington Post".

Alors que Barack Obama vient de se prononcer en faveur du mariage gay, son adversaire républicain à la présidentielle est rattrapé par une fâcheuse affaire. Mitt Romney a présenté ses excuses jeudi 11 mai pour des farces "stupides" lors de ses années de lycée, dont une aurait pris pour cible un élève homosexuel.

Quelques heures plus tôt, le Washington Post avait rapporté un incident au cours duquel Mitt Romney aurait plaqué au sol un élève qu'il pensait être homosexuel, lui coupant des mèches de cheveux, aidé par des camarades de la Cranbrook School de Bloomfield Hills, dans le Michigan (nord), au milieu des années 1960. "Alors que John Lauber, les larmes aux yeux, hurlait au secours, Mitt Romney a coupé ses mèches blondes à l'aide de ciseaux", raconte le Post.

"J'ai participé à beaucoup de plaisanteries et de farces"

"Vous savez, au lycée, j'ai fait des choses stupides et si quelqu'un a pu en être blessé ou offensé, alors je m'en excuse", a réagi le candidat sur la station de radio Fox News. "J'ai participé à beaucoup de plaisanteries et de farces durant mes années de lycée et certaines sont allées trop loin et je m'en excuse", a-t-il répété.

Voici ses déclarations (en anglais) :  

La victime était, selon le quotidien, "sans cesse charriée en raison de son non-conformisme et de son homosexualité présumée". Selon le témoignage d'un complice de Mitt Romney, cité par le Post, le jeune Lauber était "terrorisé".

Mitt Romney opposé au mariage homosexuel

Sur Fox News, l'ancien gouverneur du Massachusetts (nord-est) a cependant affirmé qu'il ne "se souvenait pas de l'incident" en question. Et à la question de savoir si cette présumée agression avait pu être motivée par l'orientation sexuelle du jeune homme, Mitt Romney a rétorqué que "c'était la dernière chose que nous avions en tête dans les années 1960".

Cette affaire est d'autant plus embarrassante pour le futur candidat républicain à la Maison Blanche qu'elle éclate au lendemain d'une interview de Barack Obama à ABC News dans laquelle le chef de l'exécutif manifeste son soutien, à titre personnel, pour le mariage entre homosexuels. Juste après cette annonce, Mitt Romney a réitéré son opposition au mariage homosexuel, soulignant qu'à ses yeux "le mariage est une relation entre un homme et une femme".