Mexique : vers une alternance historique

France 3

Le candidat de la gauche à la présidentielle mexicaine, Andrés Manuel Lopez Obrador, est largement favori pour le scrutin du dimanche 1er juillet. Il mettrait fin à l'hégémonie du parti qui dirige le pays depuis des décennies.

Pour la troisième fois, Andrés Manuel Lopez Obrador est candidat à l'élection présidentielle mexicaine. Cette fois-ci, il est donné nettement favori par les sondages d'intentions de vote. "Nous sommes sur le point d'accomplir une transformation sans verser une goutte de sang, de manière pacifique. Ce que nous voulons, c'est transformer le pays, et de manière radicale", a déclaré lors de l'un de ses derniers meetings le candidat du parti de gauche MORENA.

Violence et corruption au quotidien

Une situation qui met en danger l'hégémonie du PRI (Parti révolutionnaire institutionnel), qui domine la vie politique mexicaine depuis près d'un siècle. Son candidat, José Antonio Meade, n'arrive qu'en troisième position dans les sondages. Les raisons de ce désamour pour le parti au pouvoir sont la corruption et la violence, quotidiennes au Mexique. Depuis 2010, près de 300 000 personnes ont été tuées, en raison notamment d'un important trafic de drogue.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne