Manifestations à New York après l'abandon des poursuites contre un policier blanc impliqué dans la mort d'un Noir

Des centaines de manifestants se sont rassemblés spontanément sur Times Square à New York (Etats-Unis), mercredi 3 décembre.
Des centaines de manifestants se sont rassemblés spontanément sur Times Square à New York (Etats-Unis), mercredi 3 décembre. (ANDREW BURTON / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP)

Comme à Ferguson, un policier blanc n'a pas été inculpé après la mort d'un Noir lors d'une interpellation musclée. A l'annonce de cette décision, des centaines de personnes sont descendues dans la rue.

Vers un nouveau Ferguson ? Des manifestations ont lieu depuis mercredi 3 décembre au soir dans plusieurs quartiers de New York, et une trentaine de personnes ont été arrêtées, après la décision d'un grand jury de ne pas inculper Daniel Pantaleo, un policier blanc impliqué dans la mort d'un père de famille noir.

Le 17 juillet, Eric Garner, un père de six enfants soupçonné de vente illégale de cigarettes, refuse d'être arrêté. Le ton monte. L'homme est plaqué au sol par plusieurs policiers. Dans une vidéo amateur, on voit un de ces policiers, Daniel Pantaleo, le prendre par le cou pour le jeter à terre, une pratique pourtant interdite au sein de la police new-yorkaise. "Je ne peux pas respirer", se plaint à plusieurs reprises Garner, obèse et asthmatique, avant de perdre connaissance. Il est déclaré mort peu après, et le médecin légiste avait conclu à un homicide.

Et comme à Ferguson (Missouri), l'officier new-yorkais impliqué n'a pas été inculpé par un grand jury populaire. Composé de 23 citoyens américains, ce jury "a trouvé qu'il n'y avait pas de cause raisonnable de voter pour une inculpation" de l'officier Daniel Pantaleo "après délibération sur les éléments de l'enquête qui lui a été présentée", a expliqué le procureur de Staten Island.

Au moins 30 arrestations à New York

Cette décision a immédiatement provoqué des manifestations dans la plus grande ville américaine. Plusieurs centaines de manifestants se sont ainsi rassemblés près du Rockefeller Center et des protestataires ont été arrêtés alors qu'ils essayaient de s'asseoir sur la chaussée. D'autres, par dizaines ou par centaines, ont afflué à Times Square, Union Square, Columbus Circle, Harlem, d'autres encore à Staten Island, l'arrondissement de New York où est décédé Eric Garner. Des personnalités, comme le réalisateur Spike Lee, étaient présentes.

La police a procédé à au moins 30 arrestations, a indiqué Bill Bratton, le chef de la police de New York.

Pour tenter de calmer le jeu, le ministre américain de la Justice, Eric Holder, a annoncé l'ouverture d'une enquête fédérale sur une éventuelle violation des droits civiques.

Vous êtes à nouveau en ligne