Le PDG de Facebook se lance dans le lobbying politique

Mark Zuckerberg, le PDG de Facebook, en Californie (Etats-Unis), le 7 mars 2013.
Mark Zuckerberg, le PDG de Facebook, en Californie (Etats-Unis), le 7 mars 2013. (ROBERT GALBRAITH / REUTERS)

Mark Zuckerberg souhaite mettre en place un groupe de pression politique, qui s'occuperait de sujets de société comme l'immigration ou l'éducation.

Xavier Niel monte son école de code informatique, Mark Zuckerberg cherche, lui, à investir le champ politique. Selon plusieurs médias américains, le jeune PDG de Facebook est en train de participer à la mise en place d'un groupe de pression politique, qui s'occuperait de sujets de société comme l'immigration ou l'éducation.

Il cherche à monter ce groupe avec l'un de ses camarades de l'université de Harvard, Joe Green, et une annonce officielle devrait intervenir dans les prochaines semaines, détaille le Wall Street Journal (lien en anglais) qui cite des sources proches du dossier. Le groupe cherche à lever environ 50 millions de dollars (plus de 38 millions d'euros). Il aurait déjà obtenu des engagements à hauteur de quelques dizaines de millions de la part de Mark Zuckerberg et d'une dizaine d'autres dirigeants du secteur technologique, dont Reid Hoffman, le fondateur de LinkedIn.

Le groupe ferait notamment campagne pour faciliter l'accession à la nationalité américaine pour les immigrés, une réforme du système éducatif, ou encore le financement de la recherche scientifique.

Vous êtes à nouveau en ligne