Qui sont les protagonistes de l'affaire Petraeus ?

David Petraeus, le 31 janvier 2012.
David Petraeus, le 31 janvier 2012. (KAREN BLEIER / AFP)

Depuis la démission, vendredi, du patron de la CIA, les rebondissements s'enchaînent dans cette affaire d'adultère. Francetv info dresse la liste des protagonistes.

AMERIQUES – Depuis la démission, vendredi 9 novembre, du patron de la CIA David Petraeus, les rebondissements s'enchaînent dans cette affaire d'adultère. Mardi 13 novembre, c'est le général américain John Allen qui fait désormais l'objet d'une enquête pour avoir envoyé des e-mails "inappropriés" à Jill Kelley, la "seconde femme" liée au scandale sexuel. Francetv info dresse la liste des protagonistes de cette affaire qui ébranle l'armée et les renseignements américains.

David Petraeus, le héros adultère

A 60 ans, ce général quatre étoiles est l'un des militaires les plus respectés des Etats-Unis. A sa nomination à la tête de la CIA, le 30 juin 2011, il commandait les 140 000 soldats de la force internationale d'assistance et de sécurité (Isaf) en Afghanistan. En 2003, il est responsable des troupes américaines pour le nord irakien. Il supervise ensuite jusqu'en 2005 la reconstruction de l'armée irakienne.

"Après plus de trente-sept ans de mariage, j'ai fait preuve d'un énorme manque de jugement en m'engageant dans une relation extraconjugale", a-t-il regretté vendredi 9 novembre, après avoir annoncé sa démission de l'agence de renseignement. Or, le Code de Justice militaire (en anglais) est très clair à l'égard de l'adultère (article 134) : il s'agit d'un délit "punissable de congé d'infamie, confiscation de tous les salaires et indemnités, et confinement pendant un an".

Des responsables du FBI et de la CIA doivent faire le point, mardi au Congrès, sur l'enquête sur l'affaire d'adultère.

Paula Broadwell, la maîtresse belliqueuse

Le général David Petraeus et sa biographe et maîtresse, Paula Broadwell, en Afghanistan, le 13 juillet 2011.
Le général David Petraeus et sa biographe et maîtresse, Paula Broadwell, en Afghanistan, le 13 juillet 2011. (ISAF / AFP)

En 2006, Paula Broadwell, ancienne commandante de l'armée américaine, rencontre David Petraeus pour la première fois, à l'université Harvard. En 2008, il lui propose de l'aider pour le mémoire universitaire qu'elle veut lui consacrer. Deux ans plus tard, elle écrit, à partir de ce mémoire de fin d'études, une biographie du général Petraeus, et passe près d'un an en Afghanistan pour rédiger All In : The Education of General Petraeus.

Agée de 40 ans, mariée à un radiologue, elle vit à Charlotte (Caroline du Nord) et a deux jeunes fils. Au début de l'automne 2011, elle et Petraeus entament une liaison adultère, terminée à la fin de l'été 2012. Le FBI a perquisitionné son domicile mardi matin.

Francetv info
Jill Kelley, l'amie par qui le scandale a éclaté

Eté 2012. Une femme porte plainte contre Paula Broadwell pour harcèlement et demande la protection du FBI. Elle aurait reçu des e-mails "menaçants" de sa part, comme : "Je sais ce que tu as fait, va-t-en, éloigne-toi de mon mec." L'inspection de la messagerie de Paula Broadwell met au jour la nature de sa relation avec le directeur de la CIA.

Cette femme de 37 ans, mariée, se nomme Jill Kelley, et est une amie de David Petraeus "et de sa famille depuis plus de cinq ans", affirme-t-elle. Bénévole chargée d'organiser des événements mondains pour les militaires et leurs familles, elle réside à Tampa (Floride), non loin de la base MacDill Air Force, où Allen a servi de juillet 2008 à juin 2011, affirme Belle News (article en anglais).

John Allen, le général aux e-mails "inappropriés"
Le commandant John Allen devait être confirmé par le Sénat jeudi dans ses nouvelles fonctions à la tête des forces de l\'Otan en Europe.
Le commandant John Allen devait être confirmé par le Sénat jeudi dans ses nouvelles fonctions à la tête des forces de l'Otan en Europe. (THIERRY CHARLIER / AFP)
Le général américain John Allen, 58 ans, marié, est un vétéran de la guerre d'Irak. Il est commandant de la Force internationale d'assistance à la sécurité (Isaf) en Afghanistan, un poste qu'il occupe depuis juillet 2011, après avoir succédé à Petraeus.
 
Mardi 13 novembre, un responsable de la Défense américaine qui a requis l'anonymat affirme qu'il aurait eu des "échanges potentiellement inappropriés" avec Jill Kelley. Le FBI aurait ainsi passé au crible entre 20 000 et 30 000 pages d'e-mails. Le Pentagone a refusé de préciser la nature de ces communications.
 
John Allen, qui se trouve actuellement à Washington, nie tout agissement illégal. "Tant que l'enquête est en cours, le général Allen restera commandant" de l'Isaf, a affirmé le secrétaire américain à la Défense, Leon Panetta. Mais sa nomination à la tête des forces de l'Otan en Europe, qui devait être confirmée par le Sénat jeudi, est suspendue.
 
L'agent du FBI obsédé par le dossier Petraeus
 
Cet anonyme, qui a dénoncé les échanges mystérieux entre John Allen et Jill Kelley, a travaillé sur le dossier Petraeus et fait lui-même l'objet d'une enquête interne, affirme le Wall Street Journal (article en anglais). C'est à cet homme, qui est apparemment un ami, que Kelley est venue demander de l'aide après avoir reçu des messages menaçants de la part de Paula Broadwell.
 
Des sources anonymes citées par le quotidien indiquent que l'enquêteur, devenu complètement "obsédé" par l'affaire, a été dessaisi du dossier l'été dernier, après que ses supérieurs ont découvert qu'il aurait fait parvenir des photos de lui, torse nu, à Jill Kelley. Mais peu de temps après, de peur que le FBI ne jette l'affaire Petraeus aux oubliettes, il contacte un membre du Congrès, David Reichert, relate le Wall Street Journal. L'information est ainsi remontée jusqu'au siège du FBI, à Washington DC.
Vous êtes à nouveau en ligne