La station balnéaire d'Acapulco est en faillite

La plage d\'Acapulco (Mexique), le 29 juillet 2012.
La plage d'Acapulco (Mexique), le 29 juillet 2012. (ALEJANDRINO GONZÁLEZ / NOTIMEX)

La célèbre ville du Mexique est dans l'impossibilité de régler ses dettes, qui s'élèvent à 170 millions de dollars.

L'attrait de sa baie sublime n'a pas suffi à lui maintenir la tête hors de l'eau : Acapulco, la célèbre station balnéaire de la côte Pacifique du Mexique, s'est déclarée en faillite mardi 13 novembre. La ville est dans l'impossibilité de régler une dette de 170 millions de dollars (134 millions d'euros), a expliqué le maire de la ville, qui a demandé l'aide du gouvernement fédéral.

Une ville sous l'emprise des cartels

Luis Walton, maire de gauche en poste depuis deux mois, accuse l'équipe précédente d'avoir augmenté la dette et signé des contrats impayables. Le nombre d'employés de la ville est notamment passé de 7 920 à 8 168 personnes sous la mandature précédente, principalement des policiers. Non sans raison : Acapulco est devenue ces derniers mois l'une des villes les plus violentes du Mexique, théâtre d'affrontements entre cartels de la drogue.

Le maire actuel accuse son prédécesseur de mauvaise gestion. Il demande au gouvernement fédéral de "sauver Acapulco", un port qui reçoit neuf millions de touristes par an, dont un million d'étrangers.

Vous êtes à nouveau en ligne