LA PHOTO. La terre tremble toujours en Equateur

Trois jours après le séisme de magnitude 7-8 qui a touché l\'ouest de l\'Equateur, les bilans humain et économique appraissent lourds. Le tremblement de terre a détruit quelque 1.500 immeubles et provoqué des coulées de boue. Selon le gouvernement, 20.500 personnes sont désormais sans abri et ont été accueillies dans des refuges. Le président Rafael Correa, qui s\'est rendu sur les lieux de la catastrophe, a indiqué que les dégâts étaient estimés entre deux et trois milliards de dollars. Cela pourrait se traduire par une perte de deux à trois points de croissance pour ce pays dépendant de la production pétrolière.
Trois jours après le séisme de magnitude 7-8 qui a touché l'ouest de l'Equateur, les bilans humain et économique appraissent lourds. Le tremblement de terre a détruit quelque 1.500 immeubles et provoqué des coulées de boue. Selon le gouvernement, 20.500 personnes sont désormais sans abri et ont été accueillies dans des refuges. Le président Rafael Correa, qui s'est rendu sur les lieux de la catastrophe, a indiqué que les dégâts étaient estimés entre deux et trois milliards de dollars. Cela pourrait se traduire par une perte de deux à trois points de croissance pour ce pays dépendant de la production pétrolière. (JUAN CEVALLOS / AFP)

L'Equateur a été touché mercredi 20 avril par une nouvelle secousse, plus de 72 heures après le violent tremblement de terre qui a fait 480 morts et de 1.700 disparus, selon un dernier bilan. Samedi 16, la côte Pacifique de l'Equateur a été frappée par le pire séisme qu'ait connu le pays en près de 40 ans...

Portoviejo, en Equateur, le 19 avril 2016. Trois jours après le séisme de magnitude 7-8 qui a touché l'ouest de l'Equateur, les bilans humain et économique appraissent lourds. Le tremblement de terre a détruit quelque 1.500 immeubles et provoqué des coulées de boue. Selon le gouvernement, 20.500 personnes sont désormais sans abri et ont été accueillies dans des refuges. Le président Rafael Correa, qui s'est rendu sur les lieux de la catastrophe, a indiqué que les dégâts étaient estimés entre deux et trois milliards de dollars. Cela pourrait se traduire par une perte de deux à trois points de croissance pour ce pays dépendant de la production pétrolière.
Vous êtes à nouveau en ligne