LA PHOTO. Bataille navale sino-argentine

Au large de Puerto Madryn (Argentine), le 15 mars 2016.  Les bateaux chinois multiplient les pêches au long cours, très loin de leurs ports d\'attache, afin de répondre à la demande croissante des consommateurs en produits de la mer. Le navire chinois Lu Yan Yuan Yu 010, a ignoré les messages de sommation en espagnol et anglais, éteint ses lumières et essayé de s\'enfuir vers les eaux internationales, selon un communiqué. «Le navire en infraction a tenté d\'entrer en collision avec les garde-côtes de la préfecture navale, et l\'ordre de tir a alors été donné, causant des avaries». Le bateau de pêche,  est en train de couler, après que le navire des gardes côtes argentins lui a tiré dessus. Il était accusé de pêcher illégalement dans les eaux territoriales argentines, à 1300 kilomètres au sud de Buenos Aires. Tous les membres d\'équipage ont été secourus et sont vivants.
Au large de Puerto Madryn (Argentine), le 15 mars 2016.  Les bateaux chinois multiplient les pêches au long cours, très loin de leurs ports d'attache, afin de répondre à la demande croissante des consommateurs en produits de la mer. Le navire chinois Lu Yan Yuan Yu 010, a ignoré les messages de sommation en espagnol et anglais, éteint ses lumières et essayé de s'enfuir vers les eaux internationales, selon un communiqué. «Le navire en infraction a tenté d'entrer en collision avec les garde-côtes de la préfecture navale, et l'ordre de tir a alors été donné, causant des avaries». Le bateau de pêche,  est en train de couler, après que le navire des gardes côtes argentins lui a tiré dessus. Il était accusé de pêcher illégalement dans les eaux territoriales argentines, à 1300 kilomètres au sud de Buenos Aires. Tous les membres d'équipage ont été secourus et sont vivants. (HO / PREFECTURA NAVAL / AFP)

La pêche illégale est un problème récurrent dans l'Atlantique Sud. Des contrevenants ont déjà été poursuivis en mer durant plusieurs semaines par les autorités, les interventions entraînant le naufrage d'un navire sont pourtant rarissimes.

LA PHOTO: Bataille navale sino-argentine Au large de Puerto Madryn (Argentine), le 15 mars 2016.  Les bateaux chinois multiplient les pêches au long cours, très loin de leurs ports d'attache, afin de répondre à la demande croissante des consommateurs en produits de la mer. Le navire chinois Lu Yan Yuan Yu 010, a ignoré les messages de sommation en espagnol et anglais, éteint ses lumières et essayé de s'enfuir vers les eaux internationales, selon un communiqué. «Le navire en infraction a tenté d'entrer en collision avec les garde-côtes de la préfecture navale, et l'ordre de tir a alors été donné, causant des avaries». Le bateau de pêche,  est en train de couler, après que le navire des gardes côtes argentins lui a tiré dessus. Il était accusé de pêcher illégalement dans les eaux territoriales argentines, à 1300 kilomètres au sud de Buenos Aires. Tous les membres d'équipage ont été secourus et sont vivants.

Vous êtes à nouveau en ligne