La guerre sans merci de Romney et Obama sur internet

Mitt Romney (à g.) et Barack Obama seront opposés lors de l\'élection présidentielle de novembre prochain. 
Mitt Romney (à g.) et Barack Obama seront opposés lors de l'élection présidentielle de novembre prochain.  (AFP)

Les deux candidats à la présidentielle américaine bataillent déjà l'un contre l'autre, à coups de clips hostiles. Mais sur ce terrain, Barack Obama possède une longueur d'avance.

La guerre des spots de campagne bat son plein aux Etats-Unis, entre Mitt Romney et Barack Obama. Un comité de soutien au candidat républicain lance, jeudi 17 mai, une offensive de spots publicitaires contre son rival, dans dix Etats décisifs. La campagne doit durer un mois. L'équipe du républicain, qui a déboursé 25 millions de dollars, compte ainsi rattraper son retard sur internet. Et dénoncer le bilan de son adversaire, alors qu'il est lui-même la cible de vives critiques de la part du camp Obama. 

• Le "vampire" Mitt Romney

Lundi 14 mai, les équipes de Barack Obama ont frappé fort, avec une vidéo diffusée dans cinq Etats clés. Le clip revient sur la fermeture d'une aciérie de Kansas City dans le Missouri, après son rachat par Bain Capital, la société de capital-risque fondée par Mitt Romney. Les ouvriers y ont perdu leurs emplois, leur retraite et leur couverture sociale.

"Bain Capital est parti avec beaucoup d'argent grâce à cette usine. Nous considérons que Mitt Romney est un destructeur d'emplois", affirme ainsi John Wiseman, un ancien ouvrier. "C'était comme un vampire, il est venu et a aspiré notre vie", renchérit Jack Cobb, qui a lui aussi perdu son emploi après 31 ans dans cette usine, qui avait fermé en 2001, engloutissant 750 postes. 

La réplique du camp Romney n'a pas tardé. Dès lundi soir, le candidat républicain a répondu via une vidéo soulignant le rôle bénéfique de cette entreprise dans une autre aciérie, Steel Dynamics. "Si ce n'est pas le rêve américain, je ne sais pas ce que c'est", vante ainsi un employé. 

• Critiques acerbes

Cet énième affrontement n'est que le dernier d'une longue liste. Mitt Romney et Barack Obama s'échinent en effet à railler mutuellement le programme ou le bilan de leur adversaire. Récemment, le républicain a ainsi critiqué la politique économique de son rival Obama.

Le président Barack Obama a, lui, condamné la position de son rival républicain concernant le mariage homosexuel, qu'il a récemment soutenu

• L'avance d'Obama sur le web

Facebook, Twitter, Tumblr, YouTube : Barack Obama et ses équipes multiplient les supports pour faire passer leur message et remportent pour l'instant la bataille sur internet. Selon un rapport de comScore sur le rôle des outils de campagne en ligne dans la campagne électorale, les démocrates mènent la danse. "Les républicains étaient quasiment introuvables" en ligne en 2011, signale ainsi le document. Ils s'efforcent donc de rattraper leur retard, afin d'éviter un "cyber-KO" le 6 novembre prochain, comme en 2008. Et tout est bon à prendre. L'épouse du candidat, Ann Romney, a ainsi ouvert un compte début avril pour défendre la position de son mari sur le rôle des femmes américaines dans la société. Mais seulement 23 tweets apparaissent au compteur...

Vous êtes à nouveau en ligne