La fille du président Kennedy nommée ambassadrice au Japon

Caroline Kennedy est auditionnée par le Sénat américain, à Washington DC, le 19 septembre 2013, au sujet de sa nomination comme ambassadrice des Etats-Unis au Japon.
Caroline Kennedy est auditionnée par le Sénat américain, à Washington DC, le 19 septembre 2013, au sujet de sa nomination comme ambassadrice des Etats-Unis au Japon. (MANDEL NGAN / AFP)

Novice en diplomatie comme en politique, la fille de l'ancien président assassiné a été auditionnée, jeudi, par le Sénat américain.

Dans la famille Kennedy, voici Caroline. La fille de John F. Kennedy, future ambassadrice des Etats-Unis au Japon, a promis, jeudi 19 septembre, lors d'une audition par le Sénat, de perpétuer l'héritage de son illustre père, assassiné il y a tout juste cinquante ans. Bien que blessé en 1943 à bord d'un patrouilleur combattant les Japonais, celui-ci avait planifié, une fois président, d'effectuer sa première visite d'Etat au Japon, peu de temps avant d'être tué.

Soutien du président Barack Obama lors de son élection en 2008, Caroline Kennedy s'est engagée à préserver l'alliance militaire entre les Etats-Unis et le Japon, en plein regain de tensions avec la Chine. Cette quinquagénaire élégante et à la voix douce a fait sienne la stratégie américaine du "pivot" vers l'Asie-Pacifique, "pièce-maîtresse" de la politique étrangère de Barack Obama. Elle a raconté au Sénat avoir été "profondément touchée par un voyage à Hiroshima", en 1978, en compagnie de son oncle, décédé en 2009, le sénateur démocrate du Massachusetts Ted Kennedy.

Caroline Kennedy, 55 ans, a été nommée fin juillet par le président Obama pour représenter les Etats-Unis à Tokyo, une première pour une femme américaine à ce poste. Sa promotion s'inscrit dans la tradition de la politique américaine d'offrir des postes d'ambassadeur à des personnalités connues. Comme c'est la règle, sa nomination doit être confirmée par le Congrès.

Vous êtes à nouveau en ligne