La CIA a bien versé de l'argent à la présidence afghane

Le président afghan Hamid Karzaï lors d\'une conférence de presse à Washington, aux Etats-Unis, le 11 janvier 2013.
Le président afghan Hamid Karzaï lors d'une conférence de presse à Washington, aux Etats-Unis, le 11 janvier 2013. (JEWEL SAMAD / AFP)

Hamid Karzaï a confirmé une information du "New York Times". Mais il assure que cet argent a servi à effectuer des opérations ou aider des blessés et des malades. 

Le New York Times parle de dizaines de millions de dollars. Hamid Karzaï de "montants pas très importants". Le président afghan a reconnu lundi 29 avril que les services de renseignement américains (CIA) avaient versé ces dix dernières années de l'argent au Conseil national de sécurité (CNS), un organisme dépendant de la présidence afghane.

"Cet argent a été utilisé pour différentes raisons : effectuer des opérations, aider les blessés et les malades, louer des maisons, entre autres (...) Ce soutien a été très utile et nous les (les Américains) en remercions", a déclaré à la presse Hamid Karzaï depuis la Finlande.

Dans des valises ou des sacs à dos

Dans son édition de lundi, le quotidien américain écrit que la CIA a secrètement livré dans des valises ou des sacs à dos des dizaines de millions de dollars en liquide au CNS, qui en distribuait ensuite une partie à des chefs de guerre - certains liés au trafic de drogue et même aux talibans - afin de s'assurer de leur loyauté.

Selon le New York Times, Abdul Rashid Dostom, qui faisait partie de la coalition afghane ayant chassé du pouvoir les talibans en 2001, a reçu à lui seul près de 100 000 dollars par mois. Aucun contrôle n'était effectué par la CIA sur les sommes versées dans le but d'accroître l'influence américaine en Afghanistan, pays courtisé par l'Iran. Et selon des responsables actuels ou passés cités par le quotidien new-yorkais, cet argent a plutôt contribué à accroître la corruption en Afghanistan.

Vous êtes à nouveau en ligne