Interdit d'avion, de paquebot et d'Eurostar, le jeune Français obèse rentre en ferry

Kevin Chenais, qui souffre d\'un dérèglement hormonal, le 19 novembre 2013, à l\'aéroport Heathrow de Londres (Royaume-Uni).
Kevin Chenais, qui souffre d'un dérèglement hormonal, le 19 novembre 2013, à l'aéroport Heathrow de Londres (Royaume-Uni). (ANDREW COWIE / AFP)

Kevin Chenais est soigné aux Etats-Unis pour un dérèglement hormonal. Son retour en France a viré au cauchemar. 

Un voyage qui s'est transformé en cauchemar pour Kevin Chenais. Arrivé à Londres mardi 19 novembre avec ses parents, le jeune homme de 22 ans n'a pas été autorisé à monter dans l'Eurostar pour rejoindre la France. Le motif : son poids, 230 kilos. Mercredi, il est enfin en route pour la France, en ferry, selon BFMTV.

APTN

"Un véhicule médicalisé a pris en charge Kevin, accompagné de ses parents, vers 15 heures, en direction de Douvres. L'ambulance embarquera ensuite sur un ferry de la compagnie P&O, et continuera son chemin jusqu'au domicile de la famille", a déclaré une source consulaire citée par la chaîne. 

Refusé pour des raisons de "sécurité"

Soigné aux Etats-Unis pour un dérèglement hormonal, le jeune homme, qui se déplace en chaise motorisée, était arrivé dans la matinée de mardi à Londres, en provenance de New York, à bord d'un avion Virgin Atlantic. La compagnie avec laquelle il devait voyager initialement, British Airways, ayant refusé de le transporter pour des raisons de "sécurité", Kevin Chenais et sa famille étaient bloqués aux Etats-Unis depuis fin octobre.

Alors qu'il s'apprêtait à monter dans un train pour rentrer à Paris, en gare de Saint-Pancras, à Londres, la compagnie Eurostar a, à son tour, fait valoir cet argument pour lui interdire l'accès au train. "Son poids fait que nous ne pourrions pas prendre en charge la personne, nous ne pourrions pas la porter et l'évacuer" en cas d'incident, a expliqué une porte-parole de la compagnie, précisant que l'entreprise tentait de trouver une solution avec ses partenaires, "ferry, taxis et autres". 

Vous êtes à nouveau en ligne