Fort McMurray : un incendie aux conséquences écologiques et économiques

France 3

Le gigantesque incendie a fait deux morts au Canada ce dimanche 8 mai. Les feux sont en perte de vitesse, mais ils sont proches d'importantes exploitations pétrolières, ce qui impactera toute l'économie du pays.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

L'incendie est en perte de vitesse ce dimanche soir selon les autorités canadiennes. Les pompiers sont toujours à pied d'oeuvre pour ralentir "la bête" qui ravage la province de l'Alberta depuis une semaine. Un brasier d'une ampleur exceptionnelle comme en témoignent les images satellites. Le gouvernement canadien a annoncé ce soir la mort de deux personnes dans un accident de voiture pendant les évacuations de la ville de Fort McMurray. Après six jours et six nuits de combat, les pompiers sont démoralisés : "On fait tout ce qu'on peut pour sécuriser les maisons. On n'a pas le choix. On ne peut pas s'en aller et regarder les maisons brûler. On va continuer à faire tout notre possible", explique le capitaine des pompiers Adam Bugden.

La production de pétrole stoppée

Tous les quartiers de l'ouest de la ville ont été dévastés. 100 000 personnes ont été évacuées et ont trouvé refuge dans des centres d'hébergement. 200 000 hectares sont déjà partis en fumée et le feu se rapproche des raffineries pétrolières. L'Alberta exploite du pétrole non conventionnel : des gisements de sables bitumineux. Par précaution, la production s'est arrêtée. Outre la catastrophe humaine et écologique, cet incendie géant pourrait poser des problèmes économiques au Canada, 5e producteur mondial d'or noir.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne