Fusillade sur le campus de l'université Virginia Tech

Des policiers sur le campus de l\'université Virginia Tech (Etats-Unis), le 8 décembre 2011.
Des policiers sur le campus de l'université Virginia Tech (Etats-Unis), le 8 décembre 2011. (JARED SOARES / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP)

Un policier et une autre personne sont tombés lors d'échanges de tirs avec un suspect toujours en fuite.

Deux personnes, dont un policier, sont mortes dans une fusillade qui a eu lieu jeudi 8 décembre sur le campus de l'université Virginia Tech, aux Etats-Unis. La deuxième personne serait le tueur qui se serait suicidé, selon les informations dont dispose la police. Elle n'est toutefois pas en mesure de confirmer cette information. 

• Que sait-on de cette fusillade ? 

Lors d'une conférence de presse sur le campus qui a eu lieu entre 16h30 et 17h15, entre 22 h 30 et 23 h 15 heure française, le président de l'université et la police ont apporté des précisions aux premiers élements connus.

Peu après midi, heure locale (18 heures en France), un homme est entré sur le parking Coliseum, sur le campus, et a tué un policier de l'université. Celui-ci était en train d'effectuer un contrôle routier banal, a expliqué la police, dont les propos sont rapportés par l'agence Associated Press. La police ne pense pas que le tueur ait un lien quelconque avec ce contrôle.

Le système d'alerte du site web de l'université indique que des coups de feu ont retenti à 12 h 37. Dix minutes plus tard, l'université donne le signalement du suspect : un homme blanc, vêtu d'un pantalon gris, d'un pull à capuche marron, portant un chapeau et un sac à dos.

A 13 h 12, un policier indique sur le site internet de l'université qu'un policier a été tué par balle et évoque une autre victime sur un parking proche. La police a précisé lors de la conférence de presse qu'elle a vu le suspect vivant avant de le retrouver mort, sur ce parking. Une arme a été retrouvée près du corps.

A la même heure, l'université publie une alerte et ordonne à toutes les personnes présentes sur le campus de rester à l'intérieur. L'alerte est finalement levée à 16 h 30.  "Nous sommes confiants, la situation est maintenant sous contrôle", a précisé la police américaine.

Plusieurs centaines de policiers ont été mobilisés, ainsi que la SWAT, une unité spécialisée dans les opérations paramilitaires et lourdement armée. Un large périmètre autour de l'université a été mis en place.

FTVi

Sur place, Lerone Graham, un journaliste travaillant pour The Burgs, un quotidien local, fait régulièrement le point sur la situation sur le site internet du journal et sur son compte Twitter. Le Collegiate Times, journal de l'université Virginia Tech, rend aussi compte de la situation sur Twitter.

En 2007, le campus avait déjà été le théâtre d'une fusillade, qui avait fait 32 morts.

Vous êtes à nouveau en ligne