Fusillade en Californie : deux policiers tués, deux blessés, le suspect arrêté

Un policier de Sacramento (Californie) sur le parking de l\'hôtel où le véhicule du suspect a été repéré, avant qu\'une fusillade n\'éclate, vendredi 24 octobre.
Un policier de Sacramento (Californie) sur le parking de l'hôtel où le véhicule du suspect a été repéré, avant qu'une fusillade n'éclate, vendredi 24 octobre. (NOAH BERGER / REUTERS)

Une autre fusillade dans un lycée près de Seattle, au nord-ouest des Etats-Unis, a fait au moins deux morts, dont le tireur, et trois blessés graves.

Les autorités du nord de la Californie ont arrêté vendredi 24 octobre un homme suspecté d'avoir abattu deux policiers avant d'en blesser un autre, ainsi qu'un automobiliste pour lui dérober sa voiture. 

Les violences ont commencé en milieu de matinée quand un membre du bureau du shérif local s'est intéressé à un véhicule suspect garé sur le parking d'un hôtel à Sacramento, la capitale de cet Etat situé à l'ouest des Etats-Unis. Alors qu'il s'approchait, le conducteur a ouvert le feu et touché le policier en pleine tête, a expliqué le shérif Scott Jones lors d'une conférence de presse. Le policier touché est mort. Il avait 15 ans d'expérience, était marié et avait deux filles.

Une autre fusillade mortelle dans un lycée près de Seattle

Le suspect s'est ensuite enfui, accompagné d'une femme qui était dans son véhicule. Peu après, le fuyard a volé une autre voiture, tirant sur le conducteur qui résistait. Lui aussi a été touché à la tête mais on ne sait pas dans quelle état il se trouve. Le suspect a ensuite volé une troisième voiture, sans blesser le conducteur cette fois. Dans la course-poursuite qui s'en est suivie, deux autres policiers ont été touchés et l'un d'eux est également décédé, selon les médias locaux.

Après plusieurs heures de chasse à l'homme, la femme, puis le principal suspect, ont tour à tour été arrêtés. Selon les médias locaux, le suspect, identifié comme étant Marcello Marquez, 34 ans, a été arrêté dans une maison d'où il a été sorti sur un brancard. Il semblait être en vie mais on ne sait pas s'il a été blessé. La police a affirmé qu'il n'avait pas été blessé par balle.

Vendredi, une autre fusillade dans un lycée près de Seattle, au nord-ouest des Etats-Unis, a fait au moins deux morts, dont le tireur, et trois blessés graves.

Vous êtes à nouveau en ligne