Fusillade à Orlando : l'Amérique meurtrie se recueille

France 2

L'émotion était vive hier soir, dimanche 12 juin, à Orlando, quelques heures seulement après la fusillade qui a emporté 40 vies dans un club gay de la ville.

Ce lundi 13 juin, l'Amérique se réveille en découvrant les visages des victimes de la fusillade la plus meurtrière de l'histoire du pays. 50 morts et plus de 50 blessés. Ces familles qui n'ont parfois même plus la force de se tenir debout, viennent d'apprendre la disparition d'un des leurs. "Chris était avec nous dans le club et maintenant on va l'enterrer ", explique un témoin de la fusillade sous le choc. Il y a aussi celles et ceux qui, depuis des heures maintenant, attendent désespérément d'avoir des nouvelles de leurs proches.

Des rassemblements dans tout le pays

"C'est mon garçon, il travaille dans la musique. Je veux juste savoir où il est", se désole une mère à la recherche de son fils. Cette autre femme ne sait pas non plus si son fils est en vie. Elle montre le dernier message qu'il lui a envoyé à 2h06 du matin : "Maman je t'aime. Il y a une fusillade dans le club, je suis enfermé dans les toilettes. Appelle la police, je vais mourir". Par solidarité, à Orlando, des centaines d'habitants se ruent pour donner leur sang. Et devant les hôpitaux, ceux qui ont échappé à la mort font le récit d'une nuit d'horreur. L'Amérique meurtrie se recueille. À Orlando où l'émotion est immense, mais aussi à travers tout le pays où se tiennent des rassemblements : Chicago, San Francisco ou Washington.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne