DIRECT. Fusillade d'Orlando : le FBI dit être convaincu que le tueur d'Orlando a été radicalisé sur internet

Des enquêteurs sortent du Pulse, club gay visé par un attentat dimanche 12 juin 2016 à Orlando (Floride).
Des enquêteurs sortent du Pulse, club gay visé par un attentat dimanche 12 juin 2016 à Orlando (Floride). (BRENDAN SMIALOWSKI / AFP)

"Il y a de fortes indications de radicalisation. Et une inspiration potentielle par des organisations terroristes étrangères", a déclaré le FBI.

Alain Juppé, président du club des villes hôtes de l'Euro, a annoncé une minute de silence dans toutes les "fan zones" de France, lundi 13 juin à 20h30, après la tuerie perpétrée à Orlando. Omar Mateen a commis la pire fusillade dans l'histoire des Etats-Unis. Cet Américain d'origine afghane a ouvert le feu dans une boîte de nuit gay d'Orlando, en Floride, dans la nuit du samedi 11 au dimanche 12 juin. L'attaque a fait au moins 49 victimes, dont 48 ont été identifiées, et 53 blessés, selon le dernier bilan des autorités.

Une minute de silence dans les "fan zones". Alain Juppé, président du club des villes hôtes de l'Euro, a annoncé un hommage dans toutes les "fan zones" de France, lundi à 20h30.

Le FBI sur la trace d'éventuels complices. "Une enquête est en cours sur d'éventuelles complicités(...). Si quelqu'un est impliqué dans ce crime, il devra en répondre", a déclaré le procureur du district central de Floride. Pour le moment, les enquêteurs estiment toutefois qu'Omar Mateen a agi seul. Pendant la fusillade, il a lui-même appelé les secours pour clamer son appartenance à l'Etat islamique.

Pas de "preuves claires" d'ordres venus de l'étranger. Le président américain Barack Obama a affirmé lundi qu'il n'existait à ce stade pas "de preuves claires" que l'attaque meurtrière perpétrée dans un club gay d'Orlando, en Floride, ait été commanditée depuis l'étranger. Le FBI dit être convaincu que le tueur d'Orlando a été radicalisé sur internet  et "une inspiration potentielle par des "organisations terroristes étrangères".

Repéré par le FBI dès 2013. Omar Mateen a été interrogé pour la première fois par le FBI en 2013, après "des remarques à ses collègues laissant penser à d'éventuels liens avec des terroristes". Il avait une nouvelle fois été entendu en 2014, pour des liens avec un kamikaze américain. Aucune des deux enquêtes n'avait abouti.

23h46 : Les hommages se poursuivent à Orlando, après la tuerie dans une discothèque gay. Voici des images du recueillement dans la ville.





(DREW ANGERER / GETTY IMAGES NORTH AMERICA, BRENDAN SMIALOWSKI / AFP)

23h22 : La Tour Eiffel est actuellement illuminée aux couleurs de l'arc-en-ciel, en hommage aux victimes d'Orlando. #LoveWins, "l'amour triomphe", tweete le compte de la ville.

23h13 : Près de deux millions d'euros ont déjà été récoltés en faveur des victimes de la tuerie d'Orlando. C'est une organisation LGBT de Floride qui a lancé la collecte, sur le site GoFundMe.

22h33 : Bonsoir @mtrb, il faudra encore un peu patienter : la Tour Eiffel sera effectivement éclairée aux couleurs de l'arc-en-ciel ce soir, en hommage aux victimes d'Orlando, mais seulement à partir de 23h30.

22h33 : Des photos de la Tour Eiffel ce soir, qui devait être éclairée aux couleurs du drapeau LGBT ?

22h16 : A en croire son père, Omar Mateen, l'auteur de la tuerie d'Orlando, se serait mis en colère après avoir vu deux hommes s'embrasser à Miami il y a quelques mois. En réponse au massacre homophobe, des utilisateurs de Twitter publient des photos de baisers masculins sur le réseau social, avec le hashtag #TwoMenKissing, raconte Buzzfeed (en anglais).

21h54 : Ils s'appelaient Stanley, Luis, Eddie... Ils avaient 20, 30 ou 40 ans et faisaient la fête au club gay Pulse, à Orlando. Voici l'histoire de cinq des victimes de la tuerie.



(TWITTER / FACEBOOK)

21h33 : Ils étaient encore 300 à faire la fête quand les rafales ont commencé. France 2 retrace le récit – glaçant – de la tuerie d'Orlando.

(CLEMENT LE GOFF - FRANCE 2)

21h21 : La tuerie d'Orlando fait visiblement les affaires des fabricants d'armes, remarque CNBC (en anglais). Regardez l'évolution du cours de bourse de Smith & Wesson depuis l'attaque : il est actuellement en hausse de près de 6,6%.



(GOOGLE FINANCE)

21h11 : Un hommage aux victimes d'Orlando a également été rendu au Trocadéro, devant la tour Eiffel. L'une des statues de la place a été rhabillée aux couleurs du drapeau arc-en-ciel.

21h17 : "Je suspendrai l'immigration en provenance de régions du monde ayant un passé avéré de terrorisme contre les Etats-Unis, l'Europe ou nos alliés, jusqu'à ce que l'on comprenne pleinement comment mettre fin à ces menaces."

De son côté, Donald Trump persiste et signe, après avoir voulu tout simplement interdire l'entrée d'immigrés musulmans sur le territoire américain. C'est l'une des propositions les plus controversées du milliardaire.

21h04 : "Si le FBI vous surveille pour liens terroristes présumés, vous ne devriez pas être en mesure d'acheter une arme à feu, un point c'est tout."

Le terrorisme s'invite dans la campagne américaine, mais avec deux styles très différents. Hillary Clinton a invoqué "l'esprit du 12 septembre", celui du lendemain des attentats du 11-Septembre, pour faire face à la tragédie. La démocrate promet de faire de la lutte contre les "loups solitaires" une priorité si elle est élue.

20h58 : Un hommage aux victimes de la tuerie d'Orlando a également été rendu, un peu plus tôt, place de la République à Paris. Jean-Luc Mélenchon était notamment présent.

20h24 : Après l'attentat qui a visé un club gay à Orlando, certains médias et des personnalités politiques semblent avoir du mal à désigner clairement la cible de l'attaque : la communauté LGBT. Pourtant, les mots pour caractériser cette tuerie homophobe existent. Dans cet article, je vous explique pourquoi il est important de les utiliser.

(REUTERS)

20h11 : Bonsoir @anonyme. L'UEFA a jugé "irréaliste" de rendre hommage aux victimes de la tuerie d'Orlando, ce soir : "Il y a malheureusement des événements tragiques qui se déroulent presque quotidiennement partout dans le monde", a expliqué un porte-parole à Marianne. Les détails sur cette décision dans notre article.

20h04 : Pourquoi l'UEFA n'impose pas 1 minute de silence avant le coup d'envoi des matchs de l'Euro en hommage aux victimes de l'attentat ?

19h10 : Le chef du FBI, James Comey, exprime sa conviction que le tueur d'Orlando a été "radicalisé" en partie sur internet et potentiellement inspiré par des "organisations terroristes étrangères".

18h45 : Les drapeaux ont été mis en berne sur les monuments nationaux de Washington en mémoire des victimes d'Orlando. Voici des images de cet hommage.

(REUTERS)

18h29 : "Il n'y a pas de mots." C'est avec cette très belle une que le tbt*, un journal de Floride, a rendu hommage ce matin aux victimes de la tuerie d'Orlando. Vous pouvez retrouver ce quotidien et d'autres dans notre revue de presse consacrée à l'attaque.



(TBT*)

18h28 : "Il y a des milliers de gens qui vivent aux Etats-Unis et qui ont la même haine dans leur cœur que lui, et nous devons savoir qui ils sont (...). Les musulmans doivent dénoncer ces gens-là."

Dans une interview à CNN, le candidat républicain à la Maison Blanche s'attaque une nouvelle fois aux musulmans présents aux Etats-Unis.

18h14 : Alain Juppé, maire de Bordeaux, fait cette annonce en sa qualité de président du club des villes hôtes de l'Euro de football.

18h16 : #EURO Une minute de silence sera respectée dans toutes les "fan zones" de France ce soir à 20h30, en hommage aux victimes de la tuerie d'Orlando, annonce Alain Juppé.

17h44 : #orlando Monsieur le Président , on ne choisit pas son orientation sexuelle.

17h43 : "La liberté de choisir son orientation sexuelle". La formule maladroite employée par François Hollande lors de son hommage aux victimes de la tuerie d'Orlando vaut au chef de l'Etat quelques piques et critiques.

17h41 : "Il semble que le tireur ait été inspiré par diverses sources d'informations extrémistes sur internet", affirme Barack Obama, à l'issue d'une réunion dans le Bureau ovale avec, entre autres, le directeur du FBI et le ministre de la sécurité intérieure.

17h35 : Il n'y a pas de preuves que l'attaque perpétrée dans un club gay d'Orlando était commanditée depuis l'étranger. Le président américain, Barack Obama, l'affirme, alors que le tueur, Omar Mateen, a prêté allégeance à l'Etat islamique au cours de la tuerie qu'il a perpétrée.

17h15 : A Orlando, les policiers enquêtent à l'abri des regards. Le Pulse, la boîte de nuit gay emblématique où a eu lieu la tuerie qui a fait 49 morts, est entouré de bâches opaques.







(BRENDAN SMIALOWSKI / AFP)

16h49 : Si vous avez regardé un match de l'Euro depuis dimanche, peut-être cela vous a-t-il étonné. Alors que les hommages aux 49 victimes de l'attentat homophobe d'Orlando se multiplient dans le monde, rien n'a été prévu par l'UEFA. Voici pourquoi.

16h29 : Paris, Bangkok, Séoul, Sydney ou Berlin... Les grandes villes du monde entier ont rendu hommage aux victimes de la tuerie homophobe d'Orlando en Floride.


(REUTERS / AP)

16h12 : "Massacre", "horreur", "terreur"... La tuerie perpétrée dans la nuit de samedi à dimanche dans une boîte de nuit gay d'Orlando fait la une des journaux du monde entier.

16h09 : @Anonyme : Non, l'auteur de la tuerie n'est évidemment pas comptabilisé parmi ses victimes. Omar Mateen est mort, mais il a eu le temps de tuer 49 personnes et d'en blesser 53 autres dans une discothèque fréquentée par des homosexuels à Orlando, dans la nuit de samedi à dimanche.

16h04 : Omar Mateen est-il comptabilisé parmi les 49 victimes décédées ?

Vous êtes à nouveau en ligne