Vortex polaire

Aux États-Unis, la première semaine de l'année 2014 a été glaciale : le nord, le centre et l'est du pays ont été confrontés à une vague de froid intense, connue sous le nom de vortex polaire. Ce phénomène s'explique en réalité par la présence d'un tourbillon au-dessus de l'Antarctique, qui a pris la forme d'un nuage stratosphérique entraînant l'air froid vers les États-Unis. Les températures ont ainsi atteint jusqu'à -37°C, et 49 villes américaines ont battu leur record historique de froid pour un 7 janvier, à l'instar de Baltimore et de Philadelphie. L'intensité de ce vortex polaire a surpris tant les climatologues que les Américains touchés par la vague de froid.

plus
plus