Feu vert d'experts pour commercialiser un "Viagra féminin" aux Etats-Unis

L\'Agence américaine des médicaments (FDA) a rejeté à deux reprises la commercialisation du Flibanserin, équivalent du Viagra pour les femmes, aux Etats-Unis.
L'Agence américaine des médicaments (FDA) a rejeté à deux reprises la commercialisation du Flibanserin, équivalent du Viagra pour les femmes, aux Etats-Unis. ( GETTY IMAGES )

Les experts ont voté par dix-huit voix contre six pour autoriser la vente de ce médicament, à condition que son fabricant mette en place des procédures pour s'assurer que les utilisatrices soient pleinement conscientes de ses risques.

Ce traitement est destiné aux femmes non-ménopausées souffrant d'une baisse du désir sexuel. Un comité consultatif d'experts a recommandé, jeudi 4 juin, à l'Agence américaine des médicaments (FDA), d'autoriser la commercialisation du premier "Viagra féminin", le Flibanserin, mais sous conditions. La FDA, qui a déjà refusé à deux reprises de donner son feu vert à ce médicament, n'est pas tenue de suivre les recommandations de ce comité d'experts, mais les entérine le plus souvent.

Les experts ont voté par dix-huit voix contre six pour autoriser la vente de ce médicament, à condition que son fabricant Sprout Pharmaceuticals mette en place des procédures pour s'assurer que les utilisatrices soient pleinement conscientes de ses risques, comme la somnolence, les évanouissements et les chutes de tension artérielle.

Ce produit, qui agit au niveau du cerveau sur les neurotransmetteurs affectant la libido (dopamine et sérotonine), n'est pas disponible en France. En revanche, un traitement existe pour les femmes ayant subi des opérations chirurgicales lourdes, selon Le Figaro.fr : "L'Intrinsa, médicament pour les femmes connaissant une baisse de désir à la suite d'une ablation de l'utérus ou des ovaires, peut être prescrit par un médecin sous forme de patch contenant de la testostérone". 

Pression intensive du fabricant

Cette recommandation en faveur du Flibanserin intervient après des mois de pression intensive du fabricant. Le Flibanserin suscite en effet une polémique aux Etats-Unis, différents groupes féministes s'affrontant à coup de pétitions. Parmi les opposantes à ce Viagra pour femmes, la "New View Campaign", menée par la psychologue et thérapeute Leonore Tiefer de l'Université de New York, accuse les groupes pharmaceutiques de "médicaliser le sexe" pour gagner de l'argent.

Une autre pétition, lancée par le groupe Even the Score, accuse au contraire la FDA de sexisme en rejetant l'approbation à deux reprises du Flibanserin, rappelant que le Viagra est commercialisé depuis 1998 pour soigner les dysfonctionnements sexuels masculins. La FDA rejette vigoureusement ces accusations.

Vous êtes à nouveau en ligne