Etats-Unis. Une caméraman noire visée par des cacahuètes à la convention républicaine

Près de 4 400 délégués républicains réunis à Tampa (Floride) soutiennent leur candidat Mitt Romney pour la course à la présidentielle américaine, le 28 août 2012.
Près de 4 400 délégués républicains réunis à Tampa (Floride) soutiennent leur candidat Mitt Romney pour la course à la présidentielle américaine, le 28 août 2012. (LYNNE SLADKY / AP / SIPA)

Les deux personnes, venues écouter le discours de Mitt Romney, ont été immédiatement expulsées.

ETATS-UNIS - Deux personnes ont été expulsées de la convention républicaine à Tampa (Floride) mardi 28 août, après avoir jeté des cacahuètes sur une caméraman noire de CNN en lui criant "c'est comme ça qu'on nourrit les animaux", raconte la chaîne américaine mercredi sur son site.

"CNN confirme qu'il y a eu un incident en relation avec une employée dans l'enceinte du Tampa Bay Times Forum", où se tient la convention du parti républicain jusqu'à jeudi. "CNN a géré le problème avec les responsables de la convention et ne fera pas d'autre commentaire", ajoute la chaîne, précisant que de nombreux témoins ont assisté à l'agression.

Les organisateurs condamnent ce geste

Les services de sécurité ont immédiatement expulsé les auteurs de ce geste raciste. Les organisateurs de la convention ont confirmé l'incident bien plus tard mardi soir. "Deux participants ont fait preuve d'un comportement déplorable. Leur conduite est inexcusable et inacceptable (…) et ne sera pas tolérée", ont-ils affirmé. 

Le journaliste de télévision et de radio David Shuster a été le premier à évoquer l'incident mardi. "Des participants de la convention républicaine expulsés pour avoir lancé des cacahuètes à une caméraman afro-américaine de CNN en disant 'C'est comme ça qu'on nourrit les animaux'", a-t-il écrit sur son compte Twitter.

Les républicains se seraient volontiers passé de cet incident, à dix semaines de l'élection présidentielle, alors que leur candidat Mitt Romney s'efforce de rallier à sa candidature la communauté noire et les femmes, qui lui préfèrent largement Barack Obama.

Mitt Romney doit accepter jeudi, lors du discours de clôture de la convention, l'investiture de son parti pour affronter le président sortant Barack Obama à l'élection présidentielle du 6 novembre.

Vous êtes à nouveau en ligne