Etats-Unis : nouvelles manifestations à Baltimore malgré le couvre-feu

A 22 heures (4 heures à Paris), plusieurs dizaines de personnes se trouvaient toujours dans les rues de Baltimore (Etats-Unis), le 29 avril 2015. 
A 22 heures (4 heures à Paris), plusieurs dizaines de personnes se trouvaient toujours dans les rues de Baltimore (Etats-Unis), le 29 avril 2015.  (ERIC THAYER / REUTERS)

Les policiers ont utilisé des bombes au poivre pour disperser les manifestants.

La situation reste fragile mercredi 29 avril à Baltimore (Etats-Unis), où la police est intervenue en tirant du gaz au poivre pour disperser plusieurs dizaines de manifestants qui avaient bravé le couvre-feu imposé par les autorités. Des violences avaient éclaté lundi juste après l'inhumation d'un jeune Noir, Freddie Gray, 25 ans, mort quelques jours plus tôt dans des circonstances encore inexpliquées alors qu'il était détenu par la police.

"Les policiers ont utilisé des bombes au poivre face à une foule agressive", a indiqué la police sur son compte Twitter après avoir indiqué que des individus "lan[çaient] des objets" sur les officiers.

Toujours selon la police, un incendie a également été allumé par des "criminels" devant une bibliothèque.

Plusieurs chaînes de télévision, dont CNN, ont également parlé de tirs de fumigènes et de balles en plastique.

Des milliers de policiers et militaires déployés

A 22 heures (4 heures, heure de Paris), début du couvre-feu, plusieurs dizaines de personnes se trouvaient toujours dans les rues de cette ville de 620 000 habitants, quadrillée par des milliers de militaires et de policiers déployés la veille.

Pendant les minutes précédant ce couvre-feu, en vigueur jusqu'à 5 heures locales, des policiers en voiture avec des porte-voix ainsi qu'un hélicoptère muni d'un haut-parleur avaient appelé les habitants à rentrer chez eux.

Vous êtes à nouveau en ligne