Etats-Unis : le Colorado ne sait plus quoi faire de l'argent du cannabis

Un plant de cannabis dans une serre de Denver (Colorado), le 8 mai 2014.
Un plant de cannabis dans une serre de Denver (Colorado), le 8 mai 2014. (BRENNAN LINSLEY / AP / SIPA)

La légalisation de la marijuana rapporte tellement de revenus fiscaux à l'Etat qu'il pourrait être obligé d'en redistribuer une partie.

Le cannabis rapporte trop d'argent à l'Etat du Colorado. Un an après la légalisation de cette drogue, l'Etat américain pourrait se voir obligé de redistribuer une partie des revenus fiscaux de cette nouvelle activité, raconte l'agence Associated Press (en anglais). La marijuana, taxée à 30%, a rapporté 50 millions de dollars (43,5 millions d'euros) dans les caisses de l'Etat.

Depuis 1992, la constitution du Colorado plafonne en effet le montant des taxes et impôts que peut percevoir l'Etat. Le plafond est calculé en fonction de la population et de l'inflation. Une fois cette limite atteinte, il doit redistribuer le trop-perçu à ses administrés. Au total, 3,3 milliards de dollars (2,9 milliards d'euros) ont ainsi été redistribués, en six fois.

"Les taxes sont trop élevées"

Une perspective que certains consommateurs de cannabis, qui jugent les taxes sur l'herbe trop importantes, voient d'un bon œil. "Je me moque qu'ils me signent un chèque, qu'ils me remboursent mes impôts ou qu'ils m'offrent un joint gratis. Les taxes sont trop élevées, ils doivent en redistribuer une partie", explique à Associated Press David Huff, 50 ans.

Mais les élus du Colorado ne sont pas de cet avis. Lors de la légalisation du cannabis, les électeurs avaient en effet décidé que ces nouveaux revenus fiscaux iraient principalement aux écoles de l'Etat. Républicains et Démocrates souhaitent donc que les taxes du cannabis échappent à la règle de la redistribution.

Pour les habitants du Colorado, l'enjeu est de toute façon faible. S'il devait finalement y avoir un remboursement, chaque citoyen percevrait la modique somme de 7,63 dollars (soit 6,64 euros).

Vous êtes à nouveau en ligne