Etats-Unis. La convention républicaine décalée d'un jour à cause de la tempête Isaac

Des militants américains préparent la convention républicaine à Tampa (Floride), le 24 août 2012.
Des militants américains préparent la convention républicaine à Tampa (Floride), le 24 août 2012. (J. SCOTT APPLEWHITE / AP / SIPA)

La tempête, qui approche de la Floride, devrait se transformer en ouragan en fin de journée.

La sécurité avant tout. L'ouverture de la convention nationale du parti républicain américain, qui devait débuter lundi 27 août en Floride, a été reportée au lendemain, mardi, en raison des menaces posées par la tempête Isaac. Le Comité national républicain a pris cette décision samedi soir "en raison des informations sur les conditions climatiques" prévues dans la région côtière de Tampa (ouest de la Floride) où doit se tenir la convention pendant quatre jours.

Tout devrait donc commencer mardi après-midi, si les conditions le permettent. Près de 50 000 personnes, dont des journalistes, des délégués et des invités de marque, y sont attendues. A cette occasion, Mitt Romney sera officiellement intronisé candidat républicain à la présidence des Etats-Unis.

Alerte "ouragan" dans un archipel de Floride

Après avoir fait quatre morts en Haïti, samedi, la tempête tropicale Isaac a progressé rapidement en direction de la Floride, dimanche, jour où il est prévu qu'elle devienne un ouragan. Avec des vents atteignant 100 km/h, la tempête a traversé Cuba, samedi en fin de journée, selon le Centre américain de surveillance des ouragans (NHC). Ce centre estime que la vitesse de la tempête est de 30 km/h en moyenne.

Une alerte à l'ouragan a été décrétée pour l'archipel des Keys en Floride et certaines autres zones de cet Etat du sud-est des Etats-Unis. "Isaac devrait avoir une puissance semblable à celle d'un ouragan lorsque la tempête atteindra l'archipel des Keys en Floride", a prévenu le NHC, dont le siège est à Miami, dans ce même Etat. A Haïti, lieu le plus touché par Isaac pour l'instant, les vents l'électricité reste coupée à Port-au-Prince et les communications internet sont toujours perturbées.

Vous êtes à nouveau en ligne