Equateur : 6 mois de prison pour avoir tué un jaguar et exhibé sa photo sur Facebook

Un jaguar dans un centre pour animaux sauvages, en Argentine, le 28 novembre 2014.
Un jaguar dans un centre pour animaux sauvages, en Argentine, le 28 novembre 2014. (DANIEL FOX / IMAGE SOURCE / AFP)

Il a reconnu l'avoir dépecé, alors que le jaguar d'Amazonie est pourtant une espèce en voie d'extinction.

Un chasseur a été condamné à six mois de prison en Equateur pour avoir tué un jaguar d'Amazonie, annoncé le ministère de l'Environnement, vendredi 11 septembre. En février 2012, un dénommé Luis Alfredo O. avait publié une photo sur Facebook, où il prenait la pose au côté de la dépouille du félin. Le jaguar d'Amazonie est pourtant une espèce en voie d'extinction, et figure à ce titre dans la liste de la Convention internationale des espèces menacées de la faune et de la fore sylvestre.

Il l'avait dépecé et mangé

Jugé en appel, il a reconnu qu'après avoir tué l'animal, il l'avait emmené chez lui, "l'avait dépecé puis en avait partagé la viande avec ses voisins", selon le communiqué du ministère. En première instance, le responsable des faits avait été condamné à 10 jours de prison, mais le ministère avait fait appel. Avec cette peine aggravée, ce dernier se dit fier d'avoir "créé un précédent".