En Alaska, d'étranges poissons-sangsues tombent du ciel, encore en vie

Capture d\'écran du site internet du \"Washington Post\", le 12 juin 2015.
Capture d'écran du site internet du "Washington Post", le 12 juin 2015. (WASHINGTON POST)

Plusieurs cas ont été recensés récemment. A chaque fois, c'est la même chose : ces poissons-parasites tombent du ciel, et ils bougent encore. 

Connaissez-vous la lamproie arctique ? Cette espèce de poisson, parasite longiligne pouvant atteindre une quarantaine de centimètres, et qui évoque un croisement entre une sangsue et une anguille, défraie la chronique en Alaska. Depuis plusieurs semaines, des spécimens tombent du ciel à Fairbanks... et sont encore en vie quand ils sont récupérés par des habitants. Les faits se sont répétés au moins quatre fois cette semaine. Même si cette espèce est bien connue des locaux, les raisons précises de cette petite pluie de lamproies arctiques restent un peu mystérieuses.

Des marques en forme de V repérées sur ces poissons

Cité par le Washington Post (en anglais), vendredi 12 juin, la responsable d'une association de pêcheurs avance une explication. Selon elle, ce sont des mouettes ou des goélands qui vont chercher ces lamproies dans la rivière Chena et les laissent tomber en vol. "Quand les oiseaux se désaississent du poisson, leur bec laisse une marque en forme de V de chaque côté des ouïes", remarque Nancy Sisinyak.

Ce n'est pas la première fois que l'on observe des lamproies arctiques tomber du ciel, d'après cette grande amatrice de la pêche, mais "d'habitude, il n'y en a pas autant". Elle attribue la recrudescence de ce phénomène à l'augmentation du nombre de lamproies dans la rivière. Ces poissons parasites, qui vivent principalement dans l'océan, remonte en effet les cours d'eau pour se reproduire. Une femelle lamproie arctique peut pondre jusqu'à 100 000 œufs, et meurt peu après avoir procréé.

Vous êtes à nouveau en ligne