Election présidentielle en Colombie : le score historique réalisé par la gauche change la donne

Le candidat Gustavo Petro s\'exprime après sa défaite devant son rival conservateur Ivan Duque, à Bogota le 17 juin 2018.
Le candidat Gustavo Petro s'exprime après sa défaite devant son rival conservateur Ivan Duque, à Bogota le 17 juin 2018. (LUIS ROBAYO / AFP)

La droite dure a récupéré la présidence dimanche en Colombie. Le jeune et inexpérimenté Ivan Duque va cependant devoir affronter une opposition mobilisée, après le score historique réalisé à gauche par Gustavo Petro.

La Colombie, fidèle à elle-même, a voté à droite. Mais le score historique réalisé par le candidat de gauche Gustavo Petro change la donne politique. "Aujourd’hui je veux remercier Dieu et le peuple colombien parce qu’une nouvelle génération arrive au pouvoir pour gouverner avec tous et pour tous", déclarait Ivan Duque dimanche soir au rassemblement.

Le nouveau président a dit qu’il n’avait pas d’ennemis et a affirmé qu’il ne mettrait pas à la poubelle l’accord de paix signé avec les Farc. Il entend toutefois le modifier. Dans le camp Petro, les sentiments étaient partagés. Ivan Duque est perçu comme la marionnette de l’ancien président Alvaro Uribe, très militariste.

"J’ai peur par-dessus tout pour l’avancée du processus de paix, confie Laura, étudiante. Mais la gauche et les secteurs alternatifs ont désormais leur chance dans le pays. Les corrompus qui ont toujours gouverné ce pays ne vont pas avoir la tâche facile. Il y a de l’espoir". Sur les plateaux de télévision, les analystes en étaient d’accord. Le jeune et inexpérimenté Ivan Duque va affronter une opposition mobilisée.

Vous êtes à nouveau en ligne