Découverte d'un gigantesque récif corallien dans l'embouchure de l'Amazone

Vue aérienne d\'une partie de l\'Amazone.
Vue aérienne d'une partie de l'Amazone. (ARIS MIHICH / AGF / AFP)

Il était caché par la boue rejetée par le fleuve.

Il s’étale sur près de 900 000 hectares de la pointe nord-est de la Guyane française jusqu’aux côtes de l'Etat brésilien du Maranhão. Des scientifiques américains et brésiliens ont annoncé la découverte d'un récif corallien dans l'embouchure de l'Amazone, dans un article paru dans la revue Science (en anglais), jeudi 21 avril.

Situé entre 30 et 120 mètres de fond, ce récif était passé jusqu'alors inaperçu, caché par la boue et les nombreux déchets rejetés par le fleuve. "J’ai été sidérée, comme le reste des 30 océanographes", a raconté au magazine américain The Atlantic (en anglais) Patricia Yager. Cette spécialiste en sciences marines était à bord du navire d’exploration RV Atlantis lorsque les premiers spécimens ont été remontés.

Un récif "pauvre" ?

Pourquoi cette surprise ? Habituellement, les récifs corralliens ont besoin de beaucoup de lumière pour se développer et se maintenir. Les scientifiques ne s'attendaient donc pas à faire une telle découverte dans un lieu avec où l'on trouve tant de boue.

D'après un article publié dans la revue Science Advances (en anglais), le récif semble plutôt "pauvre". Toutefois, on y trouve plus de 60 espèces d'éponges ou encore 73 espèces de poissons. De son côté, National Geographic (en anglais) rapporte qu'un scientifique qui a participé à la mission a été émerveillé par les créatures découvertes dans le récif.