Consommation : les robots changent nos manières de nous alimenter

FRANCE 2

Aux États-Unis, la révolution robotique s'est inscrite dans le quotidien. A San Francisco, on ne déjeune plus comme avant, entre repas en poudre et tablettes numériques.

A San Francisco (Californie), le premier restaurant entièrement automatisé fait fureur. Ici, il n'y a ni serveur, ni caissier. Les clients commandent sur une tablette numérique et récupèrent leur repas dans un mur compartimenté. Et l'absence de contact humain ne dérange pas les habitués. "On économise aussi sur le pourboire !", confie un client à France 2.

Les cuisiniers sont menacés par le robot qui fabrique les sandwichs deux fois plus vite. Et les boulangers peuvent craindre le prototype de boulangerie automatique. D'ici 20 ans, la moitié des salariés de la restauration rapide devrait disparaître.

"Le but, c'est seulement de se nourrir"

Dans les restaurants, on trouve de plus en plus de tablettes numériques, et pour cause : les clients consomment davantage avec elles. L'addition peut grimper de 20% avec ces outils qui dopent le chiffre d'affaires des restaurateurs. Et ces derniers font des économies de main d'oeuvre.

Et si les repas tout court étaient menacés ? Chez Super Body Fuel, on met au point une poudre qui contient tout ce dont a besoin le corps humain. "C'est bien moins cher que dans un fast-food", jure le co-PDG Richard Sim. Avec du lait, on obtient un repas liquide. "C'est ni bon, ni mauvais. Ça n'a pas de goût. Mais le but n'est pas de prendre du plaisir. Le but, c'est seulement de se nourrir", conclut la journaliste Valérie Astruc.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne