Colombie. Les Farc veulent proposer un cessez-le-feu

Des guérilleros des Farc en Colombie, le 12 juillet 2012.
Des guérilleros des Farc en Colombie, le 12 juillet 2012. (LUIS ROBAYO / AFP)

Des négociations doivent avoir lieu en octobre en Norvège entre les rebelles colombiens et le gouvernement.

AMERIQUES - "Nous proposerons un cessez-le-feu immédiatement après avoir pris place autour de la table" des négociations. Selon un responsable des Forces armées révolutionnaires colombiennes (Farc), le groupe rebelle compte aborder, en octobre, les négociations de paix à Oslo (Norvège) sous un jour favorable.

D'après le commandant qui s'exprimait depuis La Havane (Cuba) lors d'une conférence de presse, les rebelles qui mènent une guérilla depuis une cinquantaine d'années veulent établir un cessez-le-feu dès le début des négociations avec le gouvernement. Le président colombien, Juan Manuel Santos, avait déclaré, mardi 4 septembre, qu'aucun cessez-le-feu ne serait établi pendant ces discussions auxquelles prendront part le Chili et le Venezuela.

Les Farc abordent ces discussions dans une position de force moins évidente que lors des précédentes négociations. En butte aux offensives de l'armée menées depuis dix ans, avec l'appui des États-Unis, les rebelles ont perdu la moitié de leurs effectifs. Ils comptent désormais environ 8 000 hommes dans leurs rangs. Les négociations avec le gouvernement colombien devraient débuter le 8 octobre à Oslo. Elles devraient se poursuivre par la suite à Cuba.