Chili : la colère sociale se fait entendre

FRANCE 2

Le pays est au bord du chaos, la colère sociale se faisant de plus en plus vive. Les actes de pillage se multiplient. Sept personnes sont mortes déjà.

Un Chilien devant un blindé. L'image est forte, mais finalement le manifestant se jette sur le côté. Mais dans la capitale à Santiago, les protestataires jettent des pavés sur les forces de l'ordre. Les arrestations en masse, les pillages et les violences s'enchaînent dans plusieurs villes chiliennes. Sept personnes ont été tuées dans des combats de rue ou des incendies. L'état d'urgence décrété par le président ne change rien. "Nous sommes en guerre contre un ennemi puissant, implacable, qui ne respecte rien ni personne", a reconnu Sebastian Pinera.  

1400 personnes arrêtées 

La population clame son slogan : "Le peuple uni ne sera jamais vaincu". Il y a deux semaines, les autorités ont voulu augmenter le prix du ticket de métro. Les Chiliens dénoncent maintenant les fractures sociales. L'économie crée de trop fortes inégalités. 1 400 personnes ont été arrêtées et les militaires sont dans les rues, une première depuis la fin des années 1990 et la fin de la dictature.  

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne