Canada : le mystère des pieds humains retrouvés sur les plages bientôt résolu ?

A Vancouver (Canada), le 17 avril 2013.
A Vancouver (Canada), le 17 avril 2013. (ANDY CLARK / REUTERS)

Le "Guardian" revient sur cet étrange phénomène qui a débuté en 2007. Douze pieds humains ont été retrouvés aux environs de Vancouver, sur les côtes de Colombie-Britannique.

Une douzaine de pieds humains ont été découverts sur les plages de Colombie-Britannique, une région du Canada, aux environs de Vancouver, depuis 2007. Ils ont tous été retrouvés dans des chaussures de sport. Face à ce phénomène mystérieux, de nouvelles hypothèses ont émergé, rapporte le quotidien britannique The Guardian (en anglais), mardi 23 février.

Huit pieds ont déjà été identifiés. Selon la médecin légiste Barb McLintock, citée par le Guardian, ils appartiennent à des personnes mortes en se suicidant lors de tempêtes. Une possibilité également soulevée par l'hebdomadaire Paris Match. Le magazine rappelle qu'en 2011, les autorités avaient déjà estimé que les chaussures identifiées appartenait à des personnes suicidaires.

"Les gens se jettent des ponts"

Selon Gail Anderson, criminologue à l’université Simon Fraser, à Burnaby (Canada), citée par Paris Match, "ces personnes étaient très déprimées (...) et elles ont été vues pour la dernière fois lorsqu’elles se dirigeaient vers l’eau". Et de constater : "Les gens se jettent des ponts." "Cette conclusion pourrait être la bonne au vu du nombre de ponts que compte la ville canadienne de Vancouver", remarque le site de l'hebdomadaire.

Des questions restent toutefois en suspens. Pourquoi ne sont découverts que des pieds ? Car si les pieds se détachent du corps pendant le processus de décomposition (acceléré lorsque le cadavre se trouve dans l'eau), les mains aussi. Et pourquoi uniquement dans des chaussures de sport ? Nombre d'entre elles comportent des bulles d'air ou sont composées de mousse, ce qui les rend "suffisamment légères pour flotter et être rejetées sur le littoral", répond Barb McLintock, médecin légiste.

Vous êtes à nouveau en ligne