Bolivie : un autocar tombe dans un ravin, au moins 25 morts

Les présidents bolivien et argentin, Evo Morales et Mauricio Macri, dans le palais présidentiel de Buenos Aires (Argentine), le 22 avril 2019.
Les présidents bolivien et argentin, Evo Morales et Mauricio Macri, dans le palais présidentiel de Buenos Aires (Argentine), le 22 avril 2019. (JUAN MABROMATA / AFP)

Le véhicule a fait une chute dans un ravin, lundi. C'est le plus grave accident depuis le début de l'année dans ce pays.

Au moins 25 personnes sont mortes dans un accident d'autocar, lundi 22 avril, en Bolivie. Le drame est survenu à 90 kilomètres au nord de la capitale La Paz. Le véhicule tentait de dépasser un camion lorsqu'il est entré en collision frontale avec un autre véhicule, "entraînant une perte de contrôle et sa chute dans un ravin de 200 mètres", a expliqué le chef de la police bolivienne.

Les images de la télévision locale Unitel montraient les sauveteurs en train d'évoluer sur les pentes du ravin au milieu d'une épaisse végétation, remontant les victimes à l'aide de cordes. Au fond, la carcasse du véhicule apparaissait totalement défoncée. "Nous sommes en train de récupérer les corps, nous avons pour le moment 25 morts et 24 blessés, qui ont été transférés vers différents établissements", a déclaré le chef de la police routière Fernando Rojas, cité par l'agence de presse bolivienne ANF.

En visite en Argentine, le président Evo Morales a présenté ses condoléances sur Twitter. "Nous sommes très tristes après l'accident survenu sur la route entre La Paz et Yungas. Nos condoléances aux familles des défunts", a-t-il écrit.

Il s'agit du pire accident de ce type en Bolivie depuis le début de l'année. Le week-end des 19 et 20 janvier, 22 personnes étaient mortes dans une collision frontale et 12 autres dans la chute d'un autobus dans un ravin. Et un accident le 18 février entre un autocar et un camion avait fait 24 morts.

Vous êtes à nouveau en ligne